Fou Malade et des membres de Nio Lank arrêtés

Communiqué du collectif Nio Lank

Le régime du Président Macky Sall vient encore une fois de porter atteinte aux libertés des citoyens, à travers l’arrestation de membres du Collectif Noo Lànk qui discutaient avec des compatriotes sur le scandale de la hausse du prix de l’électricité, au rond-point Sahm. Il s’agit de :
– Cheikhou Camara (Y’en a marre)
– Adja Samir Seck (Petro Team)
– Almamy Talla (Fou malade) (Y’en a marre)
– Aliou Sané (Y’en a marre)
– Pape Gadiaga (Y’en a marre)
– Falou Diagne (Nitu Deug Valeur)
– Mamadou Ndoye (Snp)
– Omar Toure (Thiat) (Y’en a marre)
– Pape Diallo (Y’en a marre)
– Seyni Diaby (Frapp)
– Moriba Cissokho (Y’en a marre)
– Abdourahmane Samaké (One million )
– Babacar Yabaré (Y’en a marre)
– Gabriel (Y’en a marre)
– Pape Abdoulaye Toure (Snp)
Incapable de tenir les promesses faîtes aux jeunes de ce pays, Macky Sall les envoient en prison.
Le Collectif Noo Lànk dénonce vigoureusement ces harcèlements et ces arrestations intempestifs et appelle à leur libération immédiate et inconditionnelle.
Le Collectif tient à rappeler au Président Macky Sall et à son gouvernement que cette réponse par des harcèlements et des arrestations à la demande légitime du peuple sénégalais d’annuler cette hausse injustifiée du prix de l’électricité, n’est pas celle attendue. Aux côtés des sénégalais, le Collectif va accentuer le combat contre cette décision inique de hausse du prix de l’électricité.
Si cette privation de liberté serait la contre partie de l’annulation de la mesure de hausse du prix de l’électricité, évidemment les membres  de Noo Lànk sont prêts à payer au prix de leur liberté la délivrance du peuple sénégalais, leur raison d’exister. Mais, le Collectif Noo Lànk n’acceptera jamais cette double injustice. Il EXIGE la libération immédiate et sans condition aucune de tous les camarades arbitrairement arrêtés, la libération totale de Guy Marius Sagna, Ousmane Sarr et Fallou Galass Seck, séjournant injustement au Camp pénal depuis bientôt deux mois.

Le Collectif NIO LANK NIO BAGN