Ultimate magazine theme for WordPress.

Françoise Hélène Gaye écrit à Sonko : « Quel Sénégal veux-tu servir ? »

0

« Lettre ouverte à Ousmane Sonko… Numéro 1 » (Par Françoise Hélène Gaye)

Cher Compatriote,
Je me décide aujourd’hui après des années, à t’écrire personnellement ces mots qui sortent directement de mon cœur et j’espère pour un instant que tu sortiras de la nuée chimérique dans lequel tu as été pris otage et fera ton examen de conscience pour casser les chaînes que tu portes, t’affranchir et engager la vraie bataille, la plus dure des batailles, celle que l’on mène contre soi-même.

Ousmane, je viens d’une famille sénégalaise classique, peut être comme la tienne ? Revenus modestes, courageuse, fière, altruiste et généreuse. Nous avons grandi dans une maison qui accueillait et supportait la marche de jeunes filles et jeunes hommes de ce pays vers la pleine participation à la construction de notre pays en les aidant à pouvoir aller à l’école et se soigner. Mes parents ont ainsi contribué à la formation d’au moins 100 jeunes sénégalais qui parfois n’étaient même pas apparentés à nous. Ils le faisaient bénévolement. Tu comprends donc mon engagement pour le Sénégal et ses fils.

Mon père infirmier à THIES était au service de qui en avait besoin de manière inconditionnelle bien souvent avec ses propres moyens. Il nous a transmis le sens du travail, de l’humilité et du don de soi.
Ma maman femme catholique au caractère trempé par l’éducation des sœurs franciscaines missionnaires de Marie, nous a inculqué les vertus chrétiennes du respect, du pardon, du partage et de la solidarité .
Cette éducation familiale a été complétée par celle des sœurs de Saint Joseph de Cluny à l’École Sainte et les sœurs Ursulines à l’Ecole Catholique Sainte Ursule de THIES.

Mon seul violon d’Ingré à part la lecture, était le Soort jusqu’à nos jours. J’étais malgré mon caractère téméraire une bonne voisine, une bonne collègue et un modèle pour des milliers de jeunes sénégalais que j’ai marqué en tant que Professeur ou handballeuse au Jaraaf de Dakar.

J’ai travaillé sous le Président Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall donc quand il s’agit de parler du Sénégal je ne suis pas un quidam Valgus. Je connais bien notre pays, ses cultures, nos us et coutumes et ce que nous avons de plus cher notre stabilité légendaire et la confraternité qui régit les relations entre nos différentes communautés.

Je me suis toujours attelée à défendre l’essentiel le Sénégal, et la veuve et l’orphelin. C’est dans ce contexte que je t’ai défendu en 2014 sans même avoir vérifié tes allégations contre l’actuel Président de la République et son gouvernement. Ainsi de • Révélations à Révélations “ Ousmane toi et ceux qui sont derrière votre artillerie du mensonge et de la manipulation des masses, vous avez fait naître et grandir dans le cœur des plus vulnérables à la manipulation : la jeunesse analphabète et la diaspora trop éloignée pour vérifier de visu vos nombreuses affabulations et contrevérités une haine viscérale, incompréhensible contre le chef de l’Etat, son épouse, sa famille et ses proches.

Des milliers de jeunes sénégalais innocents sont ainsi emprisonnés dans une chape de haine, de colère et de ressentiment envers des compatriotes qui n’ont essentiellement qu’un seul tort avoir ce dont vous êtes obsédés le pouvoir et disposer de titres, moyens et honneurs que souhaiteriez avoir à défaut de n’avoir pu y être associé.

Vous avez ainsi semé la haine entre sénégalais, banalisé la violence: verbale, psy, psychologique qui sont devenus le lot quotidien des sénégalais les victimes se comptent par milliers. Les sénégalais blessés dans leur dignité, bafoués dans ce qu’ils ont de plus sacrés leurs géniteurs sont traînés dans la boue à chaque fois qu’ils osent dire leur opinion à ton propos.

Je suis une de tes victimes qui aujourd’hui se comptent par milliers. J’ai été diffamée, salie, insultée, de même que des milliers de mamans sénégalaises et de papa de ce pays que tu dis vouloir servir des années durant Ousmane devant ton silence absolu, ton indignation aurait sonné le glas de la fin de ces violences mais au contraire tu t’en glorifiais plutôt face à tes adversaires les plus récalcitrants.

Mon mérite a été réduite à zéro, mes vertus déniés, mon honorabilité sacrifiée à l’hôtel de tes ambitions politiques. Je ne suis pas la seule victimes de tes fédayins de l’injure et de la diffamation à outrance sans foi ni loi. Même les pères fondateurs de cette Nation n’ont pas et épargne par votre furie politicienne : Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, Mame ElHadji Malick Sy, l’Eglise et les autres guides religieux . Tout ce que nous avons de plus cher a été bafoué, sali par vos militants.

Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités de “thiagas”?
Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités de “vendus”?
Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes et hommes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités en sous hommes?
Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes et hommes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités pire que des animaux ?
Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes et hommes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités de menteurs ?
Quel Sénégal veux tu servir cher Ousmane ? Un Sénégal dont les femmes et hommes qui font partie des les 84% qui ne te sont pas favorables sont traités de comploteurs?

Ousmane tu as versé trop de larmes et déjà trop de sang ! Une goutte de sang est une goutte de trop . Une goutte de sang d’un de nous est bien trop cher payé si ce n’est sous le drapeau . Ta quête du pouvoir nous a déjà trop coûté en victimes innocentes, en dégâts matériels et dissensions internes même jusque dans les familles la désunion règne. Les liens d’ amitiés rompus ou distendus à cause des germe de division et de haine que tu as semé et entretenus à cause de ta quête frénétique et sans conscience du pouvoir .

Ousmane à voir ton message subliminal sans toi au Sénégal ce devrait être le déluge …. Who you think you are Ousmane ? Vaux tu les décennies de sacrifices, de travail de nos ancêtres et prédécesseurs? Ousmane vaux tu tous nos héros, nos martyrs et soldats morts sous le drapeau ? Ousmane vaux tu la République, ses principes et valeurs ? Vaux tu la grandeur et la magnificence de cette grande Nation jadis respectée dans le monde ?

Je m’en arrête là car Ousmane en matière d’énergie positive et d’utilité tu es à notre peuple ce qu’est le triangle de Bermudes à la navigation maritime. Penser au mal que tu fais consciemment à notre peuple, travailler à démonter tes mensonges et manipulations aspire mon énergie vitale.
Je reviendrai te parler lorsque j’aurai rechargé mes batteries.

Par Françoise Hélène Gaye

laissez un commentaire