Ultimate magazine theme for WordPress.

Grève des transporteurs : la gare routière de Bignona vide comme un cimetière

0

Le mot d’ordre de grève illimité décrété par le cadre unitaire des syndicats de transport routier est largement suivi à Bignona. Depuis Mercredi, le trafic est à l’arrêt et un tour effectué ce 2ème jour de grève à la gare routière nous a permis de constater que les chauffeurs ne recule pas d’un iota.

Au contraire ils sont plus que jamais déterminés à poursuivre la lutte jusqu’au bout. Les conséquences sont alors énormes sur le plan économique,  les commerces sont au ralenti, et certains produits commence à se faire rares.

Cependant, concernant le point de revendication relatif aux taxes qu’ils paient sur la route qui leur font dire qu’ils sont « les vaches laitières »de la douanes et de la gendarmerie, des avis différents ont été soutenus par certains citoyens trouvés aux alentours de la gare routière de Bignona.

Par eux, sur cette question, beaucoup de chauffeurs feraient mieux de faire profil bas car beaucoup de véhicules qui circulent à Bignona notamment, n’ont pas les papiers en règle et pour échapper à certaines contraintes liées à leur infraction, ils sont obligés de faire ce que eux-même dénoncent.

Mais d’autres estiment que la loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur et donc les services de contrôle ne doivent pas baisser la garde au point d’être accusé de s’enrichir sur le dos des transporteurs.

L.Badiane pour xibaaru.sn 
laissez un commentaire