Idrissa Seck érige le mensonge en vérité politique

Le nouveau président du CESE Idrissa Seck

Installé à la tête du CESE : Idy-Kirikou-Seck commet déjà des bêtises

On devait s’y attendre, et c’est à un véritable show politique que les Sénégalais devaient s’y attendre lors de la cérémonie d’installation d’Idrissa Seck à son poste de Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Tout le cérémonial y était. C’est à l’image de l’homme. Idy-Kirikou-Seck n’est pas « petit ». Et lors de la cérémonie de son installation, une première au Sénégal pour un homme nommé à la tête d’une institution de la République, selon le vouloir du Chef de l’Etat, Idy Seck-Kirikou a offert un folklore, pour se livrer à des déclarations fracassantes. Ce qui l’a conduit à chuter à deux reprises. Rien que pour son premier jour de travail, après être passé 16 ans au chômage.

Idy-Kirikou Seck commet une première faute, un mensonge en déclarant solennellement : « Aucun document signé et paraphé par mon prédécesseur, attestant ce que j’ai trouvé au CESE à mon arrivée, notamment dans les comptes, ne m’a été remis ». Seulement la réponse de son prédécesseur à la tête du CESE est très claire. Idy Seck-Kirikou se trompe d’époque. C’est pourquoi, il se fait encore ridiculiser.

Seconde faute pour un personnage désormais classé comme quatrième personnalité de l’Etat, à la tête d’une institution. Bien qu’ayant dit, qu’aucun décret le nommant n’émanerait de personne, si ce n’est du peuple, il revient pour donner une version alambiquée. Idy-Kirikou devrait avoir honte. Les vidéos du passé ressortent pour mettre en exergue son gros mensonge.

Idy-Kirikou est une honte pour tout le Sénégal. Et c’est le Président de la République Macky Sall qui, de bonne foi, a cru aux entourloupes d’un mythomane nuancé. Seulement, Idy Seck-Kirikou doit savoir que jamais, il ne parviendra à tromper tout le peuple sénégalais. Un peuple qui le rejette.

La rédaction de Xibaaru