Ils font pire que Cissé Lô chaque jour…mais ils sont intouchables

Sanctions : Abdou Karim Sall et Malick Sall font pire que Moustapha Cissé Lô

Parce qu’il a proféré des injures, Moustapha Cissé Lô, l’ancien Président du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est retrouvé au banc des accusés à l’Alliance pour la République (APR). Moustapha Cissé Lô est exclu des rangs de ce parti, ainsi que même du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à l’Assemblée nationale. L’on parle d’une procédure menée par le parti au pouvoir pour changer le règlement intérieur à l’Assemblée nationale et ainsi déchoir de son poste de député Moustapha Cissé Lô.

Pour des injures, toute une procédure de bannissement à l’encontre de Moustapha Cissé Lô est menée. Mais, l’on ne peut reprocher à Moustapha Cissé Lô d’avoir commis d’actes d’enrichissements illicites, de s’être accaparé pour son propre plaisir d’espèces protégées à travers l’humanité au point d’avoir occasionné la mort de certaines d’entre elles, ou par l’arrogance à se mettre à défier tout un secteur au point d’occasionner la descente de centaines de travailleurs dans la rue.

cissé Lô
Malick Sall (à gauche) et Abdou Karim Sall (à droite)

Abdou Karim Sall ministre de l’Environnement et du Développement durable, Me Malick Sall ministre de la Justice insultent à leurs manières, le peuple sénégalais. Aucune procédure n’est engagée contre eux. Le peuple sénégalais, l’humanité entière crient au scandale. Ils se sentent vexés de voir un ministre de l’Environnement et du Développement durable pris en flagrant délit de transfert de gazelles oryx, des espèces protégées qui se reproduisent au Sénégal, grâce à la coopération avec Israël, vers sa ferme privée. Une opération qui a coûté la mort au cours de l’acheminement de deux parmi les six gazelles oryx capturées. Le ministre est pris dans un acte de flagrant délit de braconnage qui ne dit pas son nom.

Non seulement, il continue à occuper son fauteuil de ministre, mais insulte les Sénégalais, l’humanité entière, en ne trouvant rien de mieux que de dire qu’il est droit dans ses bottes et ne va plus évoquer cette affaire.

Ce qui fait penser à l’attitude adoptée par le ministre de la Justice Me Malick Sall qui ne trouve rien de mieux que de refuser d’appliquer un décret signé par le Chef de l’Etat Macky Sall à l’endroit des travailleurs de la justice. Allant jusqu’à défier l’autorité de celui qui l’a nommé à son poste de ministre, Me Malick Sall trouverait les décrets signés comme « compliqués et non applicables ». Le fonctionnement de la justice est paralysé, et cela n’émeut guère le ministre.

Pourquoi, vouloir faire Moustapha Cissé Lô de seul coupable d’insultes et de le sanctionner, alors que d’autres font pire en défiant et en narguant le peuple sénégalais, le Chef de l’Etat Macky Sall, mais aussi l’humanité entière ?

La rédaction de Xibaaru