Ultimate magazine theme for WordPress.

Khalifa Sall le nouveau « pion » d’Ousmane Sonko

Khalifaa Sall, leader du Tawaxu Senegaal
0

La nouvelle coalition de l’opposition est désormais entre les mains de ses créateurs. Le mardi passé, la conférence des leaders a poussé Bougane Gueye Dany et son mouvement vers la sortie pour une affaire de couleurs et de logo. Avec le départ de Bougane, Ousmane Sonko et Khalifa Sall sont désormais aux commandes. Mais cette alliance profite plus au leader de Pastef qui a désormais un nouveau « larbin » sur qui s’appuyer pour les prochaines élections.

Voltaire n’avait pas tort de dire que la « Politique est l’art de mentir ». Au Sénégal cette citation trouve son sens. Certains de nos hommes politiques n’hésitent pas à pactiser avec le diable juste pour le pouvoir. Le leader de Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) déclarait à qui veut l’entendre qu’il ne serait jamais un homme du système. Mais contre tout attente, il marche désormais avec les dinosaures du système au sein de la coalition « Yewwi Askan Wi ».

Le député accusé de viols présumés par la jeunes masseuse Adji Sarr est devenu copain-copain avec l’ancien maire de Dakar. Ils cheminent ensemble à la conquête du pouvoir. Khalifa Sall devient ainsi le nouveau pion sur lequel Ousmane Sonko va s’appuyer pour les prochaines élections. Depuis les évènements du mois de Mars, il est en chute libre et a besoin de maximiser ses forces pour avoir une chance de passer les épreuves des élections locales.

Mais Sonko semble avoir misé sur le mauvais cheval. Politiquement Khaf n’est plus représentatif. Et la coalition « Taxawu Senegaal » n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis l’éclatement de l’affaire de la caisse d’avance qui s’est soldée par son arrestation. Et la grâce que le président Macky Sall lui a accordée le 29 septembre 2019 l’a complètement achevé.

Depuis lors, Khalifa Sall ne fait plus trembler le régime de Macky Sall. Les combats politiques de l’ancien « seigneur » de Dakar sont désormais portés par son fidèle lieutenant, Barthélemy Dias. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur est l’homme sur qui il peut compter. Mais leur alliance bat de l’aille puisque Barth est candidat à la mairie de Dakar. Au moment où Khalifa se contente de suivre Ousmane Sonko comme un apprenti politicien.

Le leader de Pastef sait comment faire la politique. Sonko qui veut être le 5ème président du Sénégal, ratisse large au sein de l’opposition. Il a trouvé la combine pour trainer certains leaders, comme Khalifa Sall, derrière lui. Il est loin d’être un élément du système pour rien du tout. S’il a retourné sa veste c’est pour s’emparer du fauteuil de Macky. Et des politiciens en perte de vitesse, à l’image du de Khalifa dsall, peuvent l’aider à réaliser son rêve.

Khalifa Sall qui ne sera jamais président a besoin d’une personne derrière qui se ranger. Et Ousmane Sonko a besoin d’une alliance forte autour de lui pour battre Macky Sall aux prochaines élections. Et le protocole de « Keur Gorgui » ne va profiter qu’au leader de Pastef qui manipule les cartes au sein de l’opposition.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire