La CMU ne paye pas hôpitaux à…Koungheul

Quand le retard de paiement des factures de la CMU plombe les structures sanitaires à Koungheul…

Face à la presse, hier, le Collectif des Comités de Développement Sanitaire de Koungheul est largement revenu sur les difficultés qui rendent étranglent   les structures sanitaires de cette localité de la région de Kaffrine. Ainsi, El Hadji Gueye, Coordonnateur de l’organisation et camarades ont pointé un doigt accusateur, notamment, sur l’Agence Nationale de la Couverture Maladie Universelle  pour défaut  de paiement de factures avoisinant les 343 Millions de F CFA : «Depuis 2013, le district sanitaire présente ses offres de soins sous forme de tarification forfaitaire. Une réforme sanitaire majeure qui trouve le grand bonheur de toute la population parce que rendant les structures de santé beaucoup plus accessible.  Cette réforme présente deux forfaits au niveau des postes (5000 pour accouchement et soins d’urgence, 2000 pour consultation) et trois au niveau du centre de santé (consultation externe 2000, soins d’urgence 10.000 et hospitalisation et accouchement 25.000). L’achat d’un forfait donne droit à la prise en charge en termes de soins et de médicaments disponibles dans la structure sanitaire. Ainsi pour mieux faciliter l’accès aux postes et au centre de santé, une partie importante de la population adhère à la mutuelle de santé (UDAM) qui leur simplifie les forfaits (500 f pour les tickets de 2000, 1000f pour les tickets de 10000). Cette mutuelle de santé a signé une convention cadre avec le district sanitaire de Koungheul. Elle  prend en charge les patients mutualisés avec une réduction des coûts des forfaits qu’elle doit rembourser. A cet effet, elle s’engage à travers l’article  6 de la Convention Cadre à « honorer par virement bancaire ou par chèque les factures conformes du mois échu, établies en son nom, un mois au plus tard ». Et Monsieur de poursuivre : «Cependant, voilà déjà onze (11) mois, que la mutuelle de santé ne parvient plus à honorer le remboursement des factures déposées sur sa table. L’ensemble de ces factures qui représentent les 11 mois de l’année 2019 s’élève à un montant 136.000000 FCFAA cela s’ajoute également le retard de remboursement des facture de la CMU qui à ce jour doit une somme de 207.385400 FCFA aux structures sanitaires du département. Selon le Coordonnateur, El hadji Gueye, à travers  ce programme de la Couverture Maladie Universelle, l’Etat qui vise à faciliter l’accès aux soins des enfants de 0 à 5 ans, finira par mettre à l’agonie les postes de santé de Koungheul s’il reste un mois de plus sans payer les factures restantes de 2017 et celles de 2018 et de 2019. » Un comportement qui n’a pas manqué de déteindre sur les structures de santé de la dite localité : « Le retard de paiement de ces factures l’Agence de la Couverture Maladie Universelle et l’Agence de l’Union Départementale d’Assurance Maladie, qui s’élèvent à 343.385400 FCFA de franc CFA, impacte considérablement et de façons regrettable sur le fonctionnement de l’ensemble des structures sanitaires du département. On peut citer entre autres inconvénients: les ruptures fréquentes des médicaments (plus grave, des produits d’urgence), les difficultés liées au paiement des salaires mensuels et les motivations, la baisse du taux de fréquentation parce que certains patients préfèrent aller en Gambie ou à la caserne des sapeurs pompiers, le non respect des engagements des CDS…. A ces maux, s’ajoutent les critiques portées sur les honnêtes membres du CDS que la population voit comme complices de cette désavantageuse situation. » Suffisant pour le Collectif des Comités de Développement Sanitaire de Koungheul  d’interpeller les autorités étatiques et, au premier chef, Monsieur le Président de la République Macky Sall : «Face à cette situation, le collectif des CDS interpelle directement le Chef de l’Etat Monsieur Macky SALL ainsi que le Ministre de Développement Communautaire, de l’Equité Sociale et territoriale Mansour FAYE à prendre toutes les mesures nécessaires pour le remboursement intégrale de la totalité des factures avant que la situation ne s’empire. »