La Sde craint d’assoiffer dakar et ses environs

Le quotidien Enquête signale qu’ils réclament une augmentation de 15% des parts de l’État à la suite du nouveau contrat d’affermage accordé à Suez.

Les syndicats de la Sde alertent à l’État et leur donnent ainsi  un délai jusqu’au 18 août prochain pour satisfaire leur demande.

À défaut, Dakar et certaines grandes villes resteront sans eau jusqu’au mois de décembre prochain.

avec le contrat d’affermage, il est mentionné que l’État détient 25% du capital, le nouveau fermier 45%, les employés de la Sde se contenteront de 5% et l’actionnariat populaire 25%.

Mais les travailleurs de la Sde trouvent les 5% relativement faibles et exigent une augmentation du pourcentage pour une meilleure représentation dans le Conseil d’administration.

La réforme du secteur de l’eau en 1996 avait consacré 5% du capital à l’État, 5% aux agents du secteur (Sones, Sde et Onas), 57,83% à la Sde et 32,17% aux privés sénégalais.