Le FRN charge Macky et défend Ousmane Sonko

Ce lundi 1er mars 2021 une délégation du Front de Résistance Nationale (FRN) a rendu visite au camarade Ousmane Sonko, président du parti PASTEF pour lui témoigner toute sa solidarité devant l’épreuve que lui impose injustement le régime anti-démocratique de Macky Sall.

Au cours de larges échanges de vues, le président Ousmane Sonko a exprimé ses remerciements et sentiments de gratitude et de fraternité à la délégation du FRN et, au-delà, à toute la classe politique nationale et internationale ainsi qu’à la société civile qui, éprises de justice,  le soutiennent dans ce combat contre la forfaiture et la dictature.

La délégation du FRN, pour sa part, a tenu à décliner les recommandations ci-après :

  1. Le FRN relève que le constat général qui prévaut actuellement dans le pays est une exaspération populaire et la peur du lendemain ! Le pays, le Sénégal , va mal ! La justice, La sécurité et la cohésion sociale sont au plus mal. Le Front dénonce vivement cette crise politique nationale qui est le résultat direct de la politique autocratique de Macky Sall et de son Gouvernement.
  2. Le FRN en appelle à toutes les parties afin de créer les conditions d’une décrispation de l’espace politique et de ramener un climat serein pour ne pas donner d’autres prétextes de violences dirigées contre les populations par le régime. En conséquence, le FRN demande solennellement au président Sonko d’envisager d’affiner sa stratégie  pour faire face au régime sur tous les plans : politique comme judiciaire. Les Leaders du Front lui rappelle le challenge remporté par les Grands Leaders de l’Histoire qui ont su transformer les menaces judiciaires en victoires.
  • Le FRN demande instamment à tous les membres et sympathisants du PASTEF et à l’Opposition toute entière de rester mobilisés pour une instruction équitable et transparente de l’affaire dans le respect des droits des parties.
  • Le FRN exige  de Macky SALL qu’il fasse cesser les rafles et intimidations, et qu’il libère immédiatement les personnes arrêtées sous de fallacieux prétextes et à titre préventif. Le Front saisit l’occasion pour dénoncer cette Nieme précipitation de la Justice qui refuse d’observer, tel que le stipule ´ la constitution, les 6 jours francs entre le vote de la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko et sa convocation.

Unis, déterminés et mobilisés, les partis membres du FRN :

  • prennent à témoin tant l’Opinion publique nationale que l’Opinion publique internationale de son ouverture pour une solution juste et démocratique de la crise politique nationale qui prévaut actuellement au Sénégal ;
  • réitèrent leur solidarité agissante et leur soutien  au président Ousmane Sonko ainsi qu’à l’ensemble des citoyens qui ont fait l’objet de persécutions et d’arrestations arbitraires.

Fait à Dakar le 02 Mars 2021

laissez un commentaire