Ultimate magazine theme for WordPress.

Le père évoque le « Saint-Esprit » pour coucher avec ses filles

0

« Mon père disait que le Saint-Esprit lui avait demandé de coucher avec moi »

Selon le récit partagé par une jeune fille de 16 ans appelée Bukola Okeowo, son père biologique de 43 ans, Emmanuel Odega, l’aurait souillée « sur les instructions du Saint-Esprit »…

Bukola a partagé sa triste épreuve devant un tribunal des violences domestiques et des délits s3xuels d’Ikeja au Nigeria.

Alors qu’elle était amenée à témoigner par le procureur de la République, la jeune fille a révélé que son père avait eu des relations s3xuelles avec elle à l’âge de 14 ans.

« J’avais 14 ans lorsque l’incident s’est produit. Cela a d’abord commencé avec lui touchant mon corps. Quand j’ai remarqué cela, je me suis éloignée de lui. J’en ai parlé à mon frère jumeau le lendemain matin, mais il m’a évitée et ne m’a pas cru. Le lendemain, il a eu des relations s3xuelles avec moi la nuit. Je ne pouvais pas crier ou faire quoi que ce soit parce que mon père me menaçait. Je l’ai vu dans mon dos à minuit me disant de faire mes valises que je quitterai la maison ce jour-là. Pendant que je faisais mes bagages, j’avais peur qu’il puisse encore coucher avec moi, alors j’ai verrouillé la porte à l’intérieur.

Après quelques interventions du propriétaire et d’un autre vieil homme, j’ai ouvert la porte. Il a pris mon sac et m’a traînée dehors. C’est à partir de là que j’ai commencé à crier à l’aide. Des garçons du quartier sont sortis et l’ont confronté sur l’endroit où il m’emmenait à cette heure de la nuit. Il leur a dit qu’il était mon père et que je ne reviendrais plus dans cette maison. C’est à ce moment-là que j’ai expliqué à l’autre vieil homme que mon père avait eu des relations s3xuelles avec moi», a-t-elle déclaré.

L’adolescente a déclaré que le vieil homme avait appelé le président de la communauté le lendemain matin et lui avait ensuite demandée si elle souhaitait poursuivre l’affaire et elle avait concédé. Elle a dit qu’elle en avait parlé à la petite amie de son père, une certaine Gloria en avril 2021, qui a ensuite contacté sa mère sur Facebook et l’a informée de l’incident.

« L’affaire a ensuite été signalée au poste de police de Langbasa à Ajah après avoir été transférée au commandement de l’État. Plus tard, je suis allée au commissariat du genre et ils m’ont emmenée au centre médical de Mirabel où divers tests ont été effectués. Je suis également allée à l’Agence de réponse à la violence sexuelle domestique (DSVRA) pour des conseils », a-t-elle déclaré.

En répondant à l’avocat, M. Buhari Momoodu, la jeune femme a déclaré qu’elle avait été v.iolée une fois avant que son père ne couche avec elle. Dans sa réponse à l’avocat si elle avait eu une querelle avec son père, elle a dit non « mais il a dit que nous n’étions pas faciles à vivre et il nous a emmenés chez sa petite amie pour y vivre . J’ai toujours vu mon père comme un modèle parce que les gens le respectent. Il prie toujours et parfois, il nous réveillait à minuit pour prier », a-t-elle déclaré.

Un autre témoin, le Dr Oyedeji Alagbe, médecin légiste au Centre de Mirabel, a déclaré au tribunal avoir effectué un rapport médical sur la victime le 28 juin 2021. Il a dit que ses découvertes n’ont montré aucune nouvelle blessure à sa partie intime, mais son examen a montré que la victime avait eu des pénétrations vaginales répétées avec force.

Le juge Ramon Oshodi a ajourné l’affaire jusqu’au 6 juin pour la poursuite du procès du père incestueux…lire l’article original ici

laissez un commentaire