Ultimate magazine theme for WordPress.

Le renflouement du Joola toujours exigé par les familles

0

An 19 du nauffrage du joola : les victimes exigent toujours le renflouement de l’épave

 

Cette année encore, la cérémonie de commémoration du naufrage du bateau le Joola, ce samedi 26 septembre 2021, s’est tenue au port de Ziguinchor dans un contexte particulier de covid19 et était axée sur le thème ‘’Naufrage du Joola et gestion de la pandémie : L’irresponsabilité se poursuit’’.

En effet c’est avec émotion et dévouement total que les autorités ont participé aux commémorations du naufrage du ferry le joola ce dimanche.

Cette cérémonie présidée par le ministre des forces armées Sidiki Kaba, à ses côtés le ministre du commerce, Assome Diatta et celui de la culture Abdoulaye Diop, a vu la présence du Gouverneur de région, du maire Abdoulaye Baldé et de bien d’autres autorités locales et nationales mais aussi coutumières et religieuses de la Casamance.

Dans son speech, le ministre Kaba dira que « le thème choisi cette année est pertinent car il nous invite à adapter, individuellement et collectivement, des comportements citoyens afin de prévenir tout risque sanitaire et sécuritaire préjudiciable à notre survie ».

A signaler que les différentes allocutions ont exprimé des témoignages profonds sur l’engagement et l’accompagnement du Président Macky Sall pour la Casamance, aux familles des victimes et envers toute la population.

En témoignant les investissements pour le désenclavement tels que les routes, les bateaux, les bus, sans compter les dessertes aériennes, le renforcement des ressortissants et cadres dans les responsabilités étatiques.

La cérémonie a été aussi une opportunité pour le comité d’organisation de rendre un vibrant hommage au ministre Aminata Assome Diatta et à Driss Junior Diallo, DG de l’ORSRE pour leurs importants soutiens apportés aux familles des victimes du ferry le Joola.

Ces derniers n’ont pas manqué de réaffirmer une fois de plus, leur exigence de voir l’embarcation qui avait chaviré le 26 septembre 2002 au large des côtes gambiennes emportant 1863 passagers selon un décompte officiel du gouvernement sénégalais, renflouée.

« Notre douleur ne pourra s’estomper tant qu’on ne renfloue pas le bateau. La mer n’est pas un cimetière et nos parents ont droit de reposer dans un cimetière sur terre ferme », a indiqué Boubacar Ba, président du Collectif de familles de victimes à l’occasion de la commémoration du 19éme anniversaire du drame maritime.

Une visite du chantier du mémorial a permis d’estimer la livraison de cette grande infrastructure avant le prochain anniversaire.

Ce que les représentants des familles des victimes ont très grandement apprécié.

 

Aly Saleh Journaliste/Chroniqueur

laissez un commentaire