Ultimate magazine theme for WordPress.

Le transhumant suprême, Aliou Sow…tourne le dos à Macky

0

La transhumance est devenue une banalité dans l’arène politique sénégalaise. Quand la saison sèche bat son plein, nos hommes politiques plient bagages pour des prairies où l’herbe et l’eau coulent à flot. L’ancien ministre de la jeunesse Aliou Sow, à l’instar d’autres hommes politiques, semble être de cette catégorie. Après la chute du Président Abdoulaye Wade il avait quitté le navire libéral pour rejoindre le « Macky ». Le leader du Mouvement des Patriotes pour le développement (Mpd/Liggeey) vient une fois de plus de quitter le son allié qui est en phase de déclin.

La transhumance est devenue banale chez les politiciens de notre pays. Ils abandonnent leurs partis pour rejoindre les tenants du pouvoir. Beaucoup de ministres au temps du Président Abdoulaye Wade ont rejoint la mouvance présidentielle pendant les périodes sèches. Ils occupent désormais des postes intéressantes dans le gouvernement de Macky Sall. Des nominations qui font parfois grogner chez les partisans du Chef de l’Etat.

Le transhumant Dr Aliou Sow fait partie de cette race de politiciens qui sont dans toutes les alternances. Après la chute de Abdoulaye Wade en 2012, le président du Mouvement des Patriotes pour le développement (Mpd/Liggeey) avait officiellement rejoint, en mars 2018, la mouvance présidentielle, à l’instar de ses anciens camarades du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Souleymane Ndéné Ndiaye, Modou Diagne Fada… L’homme qui considérait, auparavant, le parrainage comme un « complot contre la démocratie » était devenu un élément incontesté du « Macky » descendant toute personne qui s’attaquait au Chef de l’Etat.

Devenu Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) sous le magistère de Macky, le 21 octobre 2016, il vient de tourner définitivement le dos à ce dernier. Dans une interview accordée au journal L’Observateur, paru ce samedi 8 mai 2021, Aliou Sow annonce avoir mis fin à ses relations avec le Président et cessé tout contact avec lui. Une annonce pas du tout surprenante de la part de l’ancien ministre de Wade.

Aliou Sow explique sa décision par le fait que le Chef de l’Etat Macky Sall entretienne le flou sur la question du 3e mandat. « C’est fini ça depuis des atermoiements autour d’un troisième mandat et des nombreuses tentatives de faire naître au Sénégal un Empereur par la révision de notre Constitution et d’autres textes législatifs et réglementaires. Je l’ai juste soutenu pour une élection à laquelle je n’ai pu prendre part, avec une préférence sur lui qui cherchait un dernier mandat face à ses adversaires », explique le leader de Mpd/Liggeey.

Le motif de la démission du transhumant Dr Aliou Sow est juste de la poudre aux yeux. Invoquer la question du 3e mandat pour se dédouaner c’est juste tenter de leurrer les sénégalais. Cette question a été déjà réglée par la constitution sénégalaise : « La durée du mandat du Président de la République est de cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». Ceci règle définitivement le problème. La population fera partir le Président par la force des urnes ou celle de la rue.

Le transhumant Aliou Sow a senti le danger et veut quitter le navire beige-marron avant qu’il ne soit trop tard. Il tourne le dos à Macky comme il l’avait fait avec son prédécesseur, Abdoulaye Wade. Cette nouvelle défection dans les rangs de la mouvance présidentielle montre que le Chef de l’Etat est très mal entouré. Et ceci prouve que les militants de la première heure ont eu raison de se méfier des transhumants. D’ici les prochaines élections, le Président risque de voir tous ces soi-disant « alliés » lui tourner le dos.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Laisser un commentaire