Ultimate magazine theme for WordPress.

Législatives : Barthélemy Dias démarre les hostilités contre BBY

0

C’est sur sa Page Facebook que le maire de la ville de Dakar a fait sa première sortie politique en guise d’ouverture de sa campagne pour les législatives du 31 juillet prochain. Barthélemy Dias n’a pas raté la coalition Benno Bokk Yakaar. Car pour lui voter pour la mouvance présidentielle, « c’est brûler le pays ».

« Si vous consultez les investis sur la liste de Dakar et la liste nationale, vous ne verrez que des responsables qui ont toujours défendu la troisième candidature de Macky Sall. Je persiste que la troisième candidature est synonyme de pertes en vie humaine. Et pour éviter ce bain de sang, il faut voter l’inter-coalition Wallu-Yewwi », a lancé Dias fils.

S’attaquant à la législature actuelle, il déclare. « La 13ème législature n’a pas encore fait son bilan (…) la session 2016-2017: le gouvernement a proposé 27 projets de loi et zéro proposition de l’assemblée nationale. La session 2018, c’est 30 projets de loi proposés par le gouvernement, la session 2018-2019, le gouvernement a proposé 21 projets de loi et un seul qui a été publié, c’est la modification du règlement intérieur de l’assemblée nationale. Pour l’année 2020, le Président a proposé 46 lois. C’est seulement celle sur le permis à point qui a été rejeté. L’année 2021, le Président a envoyé 32 lois et celle criminalisant l’agenda LGBT a été rejetée parce qu’elle n’arrange pas les intérêts de Macky Sall. L’année 2022, c’est 19 lois présentées à l’assemblée nationale (…) le bilan est mitigé parce que les députés ont failli à leurs missions », note le candidat pour la prochaine législature.

Ainsi Barth considère que « l’assemblée ne doit pas être un comité ou une coordination de l’Apr ou de Bby. Je vous demande d’aller massivement voter pour notre inter-coalition. Vous avez l’opportunité de faire d’Ousmane Sonko, d’Habib Sy, de Déthié Fall et d’Aïda Mbodj des premiers ministres ou des ministres. Et c’est bien possible car ils voulaient vous décourager en éliminant la liste titulaire pour vous démoraliser », conclut Barthélémy Dias.

laissez un commentaire