Ultimate magazine theme for WordPress.

Les trois partis qui font la force de l’alliance Wallu-Yewwi

0

Les élections législatives du 31 juillet seront âprement disputées entre les partis de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition qui commencent à se réunir pour maximiser ses chances. A deux mois de ces joutes électorales, le Président Macky Sall et Benno Bokk Yakaar sont obligés de mettre les bouchées doubles face à leurs adversaires des coalitions Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal. Les deux coalitions ont allié leurs forces pour contrer le locataire du Palais.

La direction générale des élections a commencé le filtrage en perspective des élections du 31 juillet 2022. De nombreuses listes dont celles de Bougane Gueye Dany, Adama Faye ou Serigne Mboup ont été recalées au contrôle des fiches de parrainage. Ces personnes filtrées ne feront pas partie de la bataille des législatives à moins qu’elles ne décident d’accompagner une autre coalition ou mouvement. Pour réussir le test, il faut avoir « 34 580 électeurs représentant le minimum de 0,8 % ou 55 327 électeurs représentant le maximum de 0,8 % du fichier général des électeurs ».

Benno Bokk Yakaar, Wallu Sénégal et Yewwi Askan Wi vont livrer bataille dans ces joutes électorales. Pour avoir le maximum de chance de battre la machine politique de Macky Sall, ces deux coalitions de l’opposition se sont alliées. C’est dans la nuit du dimanche que les leaders ont suivi le raisonnement de Xibaaru face à un génie politique comme Macky. Ces deux coalitions sont composées de divers partis politiques et mouvements. Mais leur force réside dans trois partis qui ont démontré ce qu’ils valent sur l’échiquier politique.

Le parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) occupe le haut du pavé. Depuis qu’il s’est lancé dans la politique, Ousmane Sonko a compris qu’il fallait avoir les jeunes de son côté. Alors, il a sorti tout son arsenal de séduction pour faire d’eux ses premiers alliés. Avec des discours incendiaires, il a réussi à les appâter. Désormais plus personne ne doute que les jeunes roulent pour lui. Ils sont prêts à donner leur vie pour lui et les événements de mars 2021 l’ont prouvé.

Mais le seul problème avec l’électorat massif du député accusé de viol est que la majeure partie de ces jeunes sont des primo-votants, qui pour la majorité, n’ont pas de cartes d’électeurs. Ce qui risque d’être un obstacle. Contrairement à Ousmane Sonko, le Parti démocratique sénégalais (PDS) garde une grande place dans le cœur des sénégalais. Me Abdoulaye Wade est le plus aimé de tous les anciens présidents. Et malgré l’absence de Karim Wade «l’exilé» les libéraux ont réussi à maintenir leur électorat intact. Ce qui renforcerait considérablement l’alliance mise sur pied contre le locataire du Palais. Mais pour cela il faudrait déjà que la coalition Wallu Sénégal arrive à régulariser les 5961 doublons.

Le parti de l’unité et du rassemblement (PUR) aura aussi son rôle pour le triomphe de l’opposition au soir du 31 juillet. Sous la houlette de Serigne Moustapha Sy, les «Moustarchidines», savent mobilisés sans tambour ni trompette. D’ailleurs, lors des élections locales, ils ont fait une démonstration de force. Présents dans de nombreux centres de votes ils ont supervisé pour le compte de Yewwi Askan Wi le bon déroulement du scrutin. Avec un nombre important de Moustarchidines, le PUR pèse lourd en termes de poids électoral au sein YAW.

Ces trois partis seront la force motrice de cette nouvelle coalition qui a vu le jour dans le seul but d’imposer la cohabitation, à l’Assemblée nationale, à Macky Sall. Fort de ce constat, il serait suicidaire pour Benno Bokk Yakaar de refaire la même erreur qu’aux locales en sous estimant leurs adversaires. Cette fois-ci, la mouvance présidentielle a en face de lui des opposants biens organisés qui feront tout pour les battre. Mais la machine électorale du chef de l’Etat ne cesse de démontrer qu’elle peut créer la surprise. Alors l’opposition ne devrait pas croire que la victoire est déjà acquise.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire