Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales 2022 à Dakar : Diouf Sarr…gagner ou périr

0

La campagne électorale en vue des prochaines élections locales, prévues le 23 janvier, se poursuit àà travers les rues de Dakar. A quatre (4) jours de la clôture de cette campagne, les candidats mettent le paquet pour la victoire. Candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, poursuit ses caravanes et meeting pour devenir le prochain édile de la ville de Dakar. Mais malgré les milliards dégagés par sa coalition, le maire sortant de Yoff n’arrive toujours pas à faire l’unanimité mettant en danger BBY.

Si les sept (7) candidats qui se discutent la mairie de la ville de Dakar pensent que la victoire sera facile, ils se trompent lourdement. Ils devront mouiller le maillot pour voir le bout du tunnel, au soir du 23 janvier. Et c’est le candidat de Benno Bokk Yakaar qui est sur une pente raide. Abdoulaye Diouf Sarr ne doit pas uniquement se contenter de briller dans ses joutes. Il doit remettre les clés de Dakar entre les mains du président Macky Sall. Mais jusque là, il est loin d’assurer.

Ce qui s’est passé dernièrement à Yoff prouve que le ministre de la santé n’assure même pas dans son fief. Si la presse de ce lundi s’est précipitée pour peindre un tableau prestigieux de son passage dans ce village lebou, la réalité est autre. D’ailleurs, depuis l’avènement des réseaux sociaux, on ne peut plus de donner de fausses informations. Diouf Sarr a été accueilli certes. Mais il a eu droit à des cris singes et certains même le taxait de « menteur » (voir vidéo). Un message inquiétant à quelques jours des scrutins.

Diouf Sarr ruine les chances de Benno Bokk Yakaar… à Dakar

Abdoulaye Diouf Sarr est en train d’être rattrapé par son impopularité. Avec tous les milliards dépensés dans sa campagne, la publicité faite par une certaine presse, son image passe mal aux yeux de beaucoup de dakarois. Cette impopularité met Benno en sursis au moment où ses adversaires multiplient les offensives. Les jeunes qui représentent un fort électorat lui ont tourné le dos tout comme son fief de Yoff. Dans la commune qu’il dirige il ne dispose pas d’un bilan élogieux qui pourrait lui permettre de prétendre à un autre mandat.

Cela ne passe pas inaperçu au sein de sa coalition. Des ténors comme Amadou Bâ ou Seydou Gueye sont venus renforcer Diouf Sarr, un ministre de la santé dont l’image a été infectée par une mauvaise gestion de la pandémie de Covid-19. La liste de Mame Mbaye Niang est une roue de secours lancée par Macky pour combler les tares du candidat de Benno et réduire les chances de l’opposition, la stratégie du diviser pour mieux régner. Mais cette opposition utilise les manquements de Diouf Sarr pour battre campagne.

Abdoulaye Diouf Sarr à lui seul ne peut pas gagner Dakar. Ce n’est pas un hasard s’il fait les yeux doux à la communauté Lebou du Cap-Vert. Mais il lui faudra plus que ça pour arriver à ses fins. Son incompétence risque d’envoyer Benno au mur. Maintenant il ne lui reste plus qu’à s’appuyer sur les têtes pensantes de la mouvance présidentielle ou périr en cas de défaite. Car il joue son avenir politique.

Si Abdoulaye Diouf Sarr gagne Dakar, il démissionnerait de son poste de ministre, comme il le dit lui-même, pour se consacrer entièrement à la gestion de la ville de Dakar. Mais s’il perd les Locales à Dakar, il sera viré de son poste de ministre et pourrait mettre un terme à sa carrière politique. Comme le dit Mahmoud Saleh, ces élections ne sont locales que de nom. Et pour Diouf Sarr, c’est toute sa vie politique qui est en jeu lors de ces élections…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire