Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales…Le Pastef de Sonko face à un sérieux problèmes

1

Elections Locales…Quels candidats pour Pastef ?

Les élections locales approchent à grands pas. A sept (7) mois de ces joutes électorales, tous les partis politiques sont à pied d’œuvre. Pouvoir et opposition sont en train de tout mettre en place pour avoir le maximum de conseillers départementaux et municipaux. Le parti des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) ne compte pas être en reste dans ces élections prévues en 2022. Après l’affaire « Sweet Beauty », Ousmane Sonko et son parti ont besoin de ces élections pour mesurer leur poids électoral.

Les prochaines élections locales seront très rudes. Le régime actuel ne prend pas les choses à la légère. Macky Sall et ses partisans ont lancé les hostilités. Et Ousmane Sonko sorti tout juste de l’affaire « Sweet Beauty », veut lui aussi laisser ses marques pour ces élections. Le Pastef ne compte pas laisser la coalition au pouvoir et surtout ses concurrents de l’opposition, rafler tous les sièges de conseillers départementaux et municipaux. Et pour cela, il va falloir au Pastef, plusieurs réglages.

Le parti des Patriotes devra atteindre un premier jalon consistant au choix des candidats. Ces élections représenteront un test grandeur nature pour ce parti qui, dès sa création, ambitionne de conquérir le pouvoir. Ousmane Sonko, le leader de ce parti, éclaboussé par cette affaire de viol, devra montrer qu’il est toujours capable de concurrencer ses adversaires. Mais si le député de l’opposition se lance sur cette voie, il fera face à un couteau à double tranchant. S’il est vainqueur, Sonko s’exposera à une grande exigence de la part de ses adversaires et de la population. Et s’il est perdant, son parti connaitre une grande saignée.

Hormis Ousmane Sonko, le Pastef peine à trouver des têtes de listes connues. Pour gagner, Sonko et son parti devront mettre dans chaque localité des personnes connues du terroir, des personnes qui participent au développement local. Beaucoup d’activistes sont en train de se ranger derrière le parti de Sonko. Mais s’il veut s’affirmer sur le plan politique, il devra se passer de ses nouveaux alliés…sinon son entente avec certains opposants risque de voler en éclat.

Bassirou Diomaye Faye se prépare…à l’après Sonko

Mais au sein de son parti, les choses bougent au niveau du sommet et le leadership attirent de nombreux challengers. Dans cette optique, Bassirou Diomaye Faye est en train de tracer un parcours de « chef ». Le président du mouvement national des cadres patriotes (MONCAP) commence à à se faire un nom de « dur » comme Sonko. Il occupe de plus en plus le terrain politique.

Les prochaines locales prévues en janvier 2022 seront décisives pour le parti de Sonko après l’affaire « Sweet Beauty ». Pastef qui est entrain de saigner, a besoin de maximiser ses forces avant la présidentielle de 2024. Mais le jeune parti a besoin de candidats « fiables » pour les représenter dans les différentes localités.

Aliou Niakaar Ngom

Afficher les commentaires (1)