Ultimate magazine theme for WordPress.

L’UNIS demande l’audition du chef du gouvernement

0
Audition du chef du chef du gouvernement ou Motion de censure. 
L’UNIS, après avoir attaqué devant la cour suprême l’illégalité des décrets signés par le président Macky Sall, en l’absence d’un premier ministre, censé les contresigner selon les termes de l’article 43 de la constitution, invite les députés soucieux de faire respecter la loi fondamentale à auditionner le chef du gouvernement actuel sur les raisons de cette violation, le refus d’appliquer le jugement de la cour de justice de la CEDEAO sur le parrainage et le plan de riposte face à la crise qui pourrait frapper le Sénégal de plein fouet prochainement.
L’assemblée nationale peut entendre tout membre du gouvernement, incluant le chef du gouvernement. Si ce n’est le premier ministre, qui est l’actuel chef du gouvernement pointé par la constitution pour le représenter devant l’assemblée ? L’assemblée et l’exécutif devraient y répondre.
L’UNIS rappelle que les députés, dans leur rôle de contrôle ont la mission de redresser les manquements de l’exécutif. L’audition de membres du gouvernement et la motion de censure font partie de leur arsenal pour la bonne marche des institutions et leur nécessaire équilibre.
Les députés pourraient déposer une motion de censure à l’endroit du gouvernement actuel si la tentative d’audition sur ces questions n’est pas concluante.
En vertu de l’article 86 de la constitution, l’Assemblée nationale peut provoquer la démission du Gouvernement par le vote d’une motion de censure. Elle doit être revêtue de la signature d’un dixième (1/10ème) des membres composant l’Assemblée nationale, soit 17 deputés.
Changement de position du Sénégal sur la guerre en Ukraine. 
L’UNIS, après avoir dénoncé par voie de communiqué la position du Sénégal qui s’était abstenu de voter la résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine, salue le redressement de cette posture initiale de notre diplomatie, inique et contraire à nos valeurs et principes.
L’invasion russe est une mésaventure géostratégique. La Russie finira par se retirer pour couper ses pertes militaires et économiques croissantes. Suivre la position de la Russie est aussi une mésaventure du président Macky Sall.
L’UNIS l’invite à faire preuve d’intégrité et de cohérence dans ses choix. La position du Sénégal sur les questions internationales et les droits fondamentaux des êtres humains doivent être dictés par des principes permanents.
Décision de la cour de justice de la CEDEAO contre l’embargo du Mali. 
L’UNIS magnifie l’indépendance de plus en plus affirmée de la cour de justice de la CEDEAO qui démontre encore une fois sa capacité à dire le droit et rien que le droit sans craindre de vexer les chefs d’état de l’organisation sous-régionale.
Son jugement contre l’embargo du Mali démontre que ni les Etats ni leurs chefs n’ont le droit avec eux dans toutes leurs décisions.
L’Unis invite la cour suprême à s’inscrire dans ce sillage honorable du droit dit sans peur, en faisant appliquer ce jugement à la suite de la requête introduite par Maitre Abdoulaye Tine, qui l’avait d’ailleurs obtenu devant la même cour de la CEDEAO.
Les partis politiques et leurs chefs qui dénoncent le parrainage, devraient aussi, en toute cohérence, saisir eux-mêmes la cour suprême ou se joindre á la requête en annulation de Maitre Tine recemment introduite a la cour supreme pour faire barrage au renouvellement du parrainage par l’Etat, en depit du jugement de la cedeao.
Il est incompréhensible que ces partis politiques et leurs chefs se limitent á dénoncer sans agir ni supporter les voies de recours entreprises tout en désertant la manifestation des activistes contre le parrainage.
Faudrait-il en conclure que le parrainage fait leur affaire en consolidant l’électorat derriere eux ?
Faudrait il en conclure que c’est uniquement leur élimination personnelle et éventuelle qui les dérange et non le système de parrainage ?
L’Unis les invite á faire preuve de cohérence. Au moins, lorsqu’ils auront épuisé leurs voies de droit, il sera plus compréhensible qu’ils se conforment aux décisions qu’ils en auront tirées.
Fait à Dakar le , 26 Mars 2022
Le Président
M.Amadou Gueye
laissez un commentaire