Macky Sall réussit le plus grand chantier du quinquennat…

L’opposition sénégalaise est aujourd’hui réduite à sa plus simple expression. Sur ce coup, on peut dire bravo au Chef de l’Etat, Macky Sall. Il vient de réaliser un de ses plus grands chantiers, à savoir réduire l’opposition à sa plus simple expression. Invité de l’émission Face2Face de la TFM, Mamadou Lamine Diallo, tête de file du mouvement Tekki, reconnait l’état dans lequel est confiné l’opposition sénégalaise.

Pourquoi, d’ailleurs s’en étonner ? Quand l’opposition s’arrime dans les chars de la société civile pour combattre le gouvernement contre certaines mesures impopulaires, alors que c’est elle qui devait être aux premières loges du combat. Une opposition incapable de prendre des initiatives, qui se contente de rester sur la défensive. Macky Sall peut dormir en paix.

Face à une opposition somnolente : Macky Sall peut lui aussi roupiller

Karim Wade est loin du Sénégal, dans son exil doré au Qatar et ne se signale aux Sénégalais qu’à travers ses manœuvres pour prendre la direction du Parti démocratique sénégalais (PDS). Karim Wade est-il au courant que depuis la dernière élection présidentielle, les prix du ciment, du carburant, de l’électricité…, ont augmenté, que le système éducatif et universitaire se trouve encore perturbé, que la Santé est malade ? Il le sait, mais est incapable de demander aux Sénégalais, la résistance face au régime du Président Macky Sall, alors que lui se complait dans son exil doré au Qatar.

Khalifa Ababacar Sall se trouve visiblement dépassé par les évènements depuis sa sortie de prison. Sur les questions d’intérêt national, Khalifa Sall se garde de se prononcer. C’est comme, s’il avait besoin de cours de rattrapage pour pouvoir enfin connaître la voie à suivre pour faire face au pouvoir de Macky Sall.

Madické Ning suit aujourd’hui le ndigël du khalife général des mourides, et ne peut plus se lancer sur le terrain politique. Depuis la publication des résultats de la dernière élection présidentielle, Idrissa Seck se terre et se confine dans son silence. Alors que, Ousmane Sonko qui de temps en temps, fait des incursions pour faire feu, est plus préoccupé par sa quête d’argent pour être au point en 2024.

Le Président Macky Sall pouvait vraiment roupiller tranquillement, s’il n’y avait ces activistes de Nio lank, Nio bagn qui sont en train de jeter un peu de sable dans son couscous. Sinon, RAS (Rien à signaler) !

La rédaction de Xibaaru