Malade mental décédé au technopole : Ansoumana Dione interpelle le chef de l’Etat

Corps d’un malade mental en décomposition au technopole : l’ASSAMM interpelle le chef de l’Etat.
Lorsque la négligence humaine et l’inconscience d’une société, en perte de civilisation, deviennent endémiques dans un Etat où le sens du droit n’est plus respecté, toute sorte de catastrophe ou de malheur pourra alors s’abattre sur les populations. C’est la réaction du Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), suite à la découverte d’un corps d’un malade mental, en état de décomposition avancée, au technopole. C’est le journal l’As, dans sa livraison de ce mercredi 1er juillet 2020, qui rapporte cette information, reposant ainsi le sempiternel débat autour de l’errance des malades mentaux. En vérité, il n’y a que l’ASSAMM qui est habilitée au Sénégal, à prendre en charge ces individus souffrant de troubles mentaux, au nombre de plus de trois mille, visibles partout dans les rues. Malheureusement, cette Association connue pour son engagement à leur venir en aide, tarde jusqu’ici à être soutenue, pour pouvoir mener à bien sa noble mission de service public. C’est pourquoi, son Président Ansoumana DIONE, interpelle, ici, à nouveau, le chef de l’Etat Macky SALL, pour une meilleure assistance à cette frange particulièrement vulnérable de notre population. Doit-on continuer à les regarder mourir, seuls, comme des animaux sauvages, se demande-t-il ?
Rufisque, le 1er juillet 2020,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)