Malaise au sein du SNTPG : Les méthodes cavalières de Cheikh Diop décriées

Le Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz (SNTPG) est dans la tourmente. Des travailleurs membres de ce syndicat viennent de lui tourner le dos. Abdou Diémé et ses camarades viennent de mettre leur propre structure syndicale et ont décidé de s’affilier au Front général des travailleurs du Sénégal (FGTS), centrale syndicale que dirige Sidya Ndiaye.

M Diémé et ses camarades indiquent avoir tourné le dos au SNTPG après la signature entre ce syndicat et le gouvernement de la convention collective régissant le secteur du pétrole et du gaz. Ils estiment qu’à travers la signature de cette convention, une partie des travailleurs du secteur s’y sent exclue. Selon eux, la convention collective doit concerner tous les travailleurs du secteur, or ceux qui s’activent dans la distribution n’y sont pas pris en charge. Le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (CNTS/FC), Cheikh Diop est le principal mis en cause dans cette affaire. Cheikh Diop milite lui aussi au sein du SNTPG.

Or, il lui est reproché sa méthode cavalière dans la gestion de certaines affaires. Il est même accusé d’être à l’origine de cette crise que traverse le SNTPG. De même qu’on lui dit être à l’origine de certains malaises que connait la CNTS/FC. C’est le cas de cette crise ayant conduit au départ dans les rangs de la CNTS/FC du Syndicat national des chauffeurs et transporteurs conduit par Gora Khouma. Un syndicat qui était très actif au sein de la CNTS/FC mais qui a finalement rejoint la centrale rivale, la CNTS de Mody Guiro.

La rédaction de Xibaaru