Ultimate magazine theme for WordPress.

Malick Sall à l’opposition : « Je ne répondrais pas au coup de pied de l’âne »

0

Le garde des Sceaux a fait une prise de parole remarquée à l’Assemblée nationale. Me Malick Sall a mis en colère les opposants. « Je ne répondrais pas au coup de pied de l’âne », a-t-il lancé à l’assistance.

Une phrase qui a suscité un tollé. Les députés de l’opposition ont rué dans les brancards, demandant au ministre de revenir sur ses propos.

En réponse, Me Malick Sall dira : « aucun d’entre vous ne peut m’impressionner». Le garde des Sceaux de poursuivre : « C’est le chrétien qui dit, si tu me gifles, je te tends l’autre joue. Mais moi je suis musulman », précise le ministre de la Justice.

« Qui me connaît, sait que je ne suis pas dans la bagarre, ni dans la provocation. Vous avez conscience des enjeux du moment. Permettez-moi d’exprimer de façon vive, ma condamnation, la condamnation du gouvernement que je représente ici en tant que Garde des Sceaux », rajoute Me Sall.

Toutefois, il a regretté le sort réservé aux membres du gouvernement et au président de la République qui sont sévèrement critiqués par l’opposition. « Il n’est pas normal, il n’est pas tolérable que dans cette auguste assemblée, en face d’un doyen respectable et respecté, que quelqu’un se lève prenne cette place-là, et passe tout son temps à insulter le Chef de l’État. Il est important que certains apprennent à respecter les membres du gouvernement et les Institutions de la République. Tout le monde peut être insolent », conclura le ministre.

laissez un commentaire