Ultimate magazine theme for WordPress.

Malick Wade Gueye : « Adama Faye…te voici bien engraissé pour devenir ingrat »

0

Mon cher Adama, d’où trouves-tu ton audace ? 

« Donner un grain d’audace au timide, il se croit roi ». « Les plus grands bienfaits sont souvent  récompensés d’ingratitude. » Mon texte pouvait s’articuler autour de proverbes traitant  l’ingratitude, l’indiscipline, l’inconscience, l’inconséquence, la mauvaise foi, la malhonnêteté,  l’inhumanité et l’injustice dont tu as fait montre par ta fameuse lettre ouverte adressée à son  Excellence le président Macky SALL votre beau-frère qui vous a tout donné.  

Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l’injustice, l’ingratitude et l’inhumanité.”, s’écriait Denis  Diderot. En parcourant la scandaleuse lettre du sieur Adama Faye, adressée au chef de l’État, tout  citoyen imbu de nos valeurs est automatiquement estomaqué. Adama Faye, méconnu du grand  public dans un passé très récent, privilégié aujourd’hui par son statut de beau frère de…, est devenu  autre chose que ce qu’il devait être. Qu’arrive-t-il à cet ignorant, presque illettré, « goorgolu » à qui la  chance de l’accession de son « leader » beau frère au pouvoir a souri? L’homme se déclare, à juste  raison, membre fondateur de l’APR. De surcroît, et nous le savons tous, frère de la première dame.  Quelle mouche a donc piqué cet homme pour oser pareille sortie ? Beau frère du chef de l’État, quel  doit être son problème avec le président Macky Sall pour lui donner l’audace de le tacler ainsi ? Que  représente Adama Faye dans le tissu institutionnel du Sénégal ? Qui a connu l’homme avant 2012?  Où était-il ? Que faisait-il exactement ? De quoi était-il capable ? 

Son titre de beau frère, somme toute naturelle grâce aux réalités du hasard orienté par l’omnipotent  Allah a donc permis à Adama Faye, d’avoir le toupet de s’attaquer si gratuitement au président  Macky Sall et de la manière la plus effrontée mais surtout la plus incorrecte. Diable !, quelles  frustrations aurait vécu cet homme, pour que cela lui vaille de se donner si vilainement en spectacle dans un contexte qui n’y sied pas ? Aujourd’hui il est question de re-mobilisation pour aller aux  élections locales en ordre. Aussi doit-on rappeler à Adama FAYE que la famille est sacrée. Et tout ce  qui est sacré mérite préservation à tous prix. Nul n’a le devoir ni le droit de désacraliser le sacré. Rien  ne le le vaut.  

Son Excellence le président Macky SALL doit agir avec fermeté pour de bon et enfin pour arrêter tous  ceux qui s’apprêteraient à semer le désordre dans nos rangs.  

L’inélégance, l’ingratitude et l’inhumanité de ce militant spécial ont administré une douche froide au  sein de l’APR et de toute la coalition Benno Bokk Yaakar. C’est ça la vérité ! Adama Faye a indisposé  plus d’un. Quel étrange comportement ! quelle violence dans les mots! Quelle inculture dans ce que  l’éthique recommande de plus élémentaire faisant référence à nos attitudes de toujours! Le gus  oublie qu’il ne doit sa réputation qu’à la réussite de son beau frère le président de la République.  Actuel premier importateur de fer du Sénégal par la baraka de sa position de frère du…, comment  cet individu a t-il subitement pu en aller aussi loin? Le candidat ivre de tenir la mairie de Grand Yoff  quels qu’en soient le prix et les conséquences, a éhonté son parti et manqué de respect à son leader.  Pis, il y a provoqué un malaise jusqu’à ce jour jamais soupçonné. En effet, Faye le beau frère frustré,  attaque  frontalement  Macky Sall. Il lui fait savoir, le ton sec, qu’il se déclare candidat hic et nunc à Grand Yoff. Balayant d’un revers de main l’appel à la sérénité du chef de l’État qui, depuis Kaffrine,  demandait que l’on resserre les rangs et que tous les prétendants aux communes et villes attendent  ses propositions de listes. Adama Faye outrepasse donc et franchit le Rubicon de la discipline  militante. Et, comme pour conforter sa rébellion musclée contre le leader de l’APR, il le traite  d’antidémocratique, de dictateur, de monarque. 

Il jette dans la foulée de son audace, une grosse pierre dans le jardin de son « boss » en « constatant »  que « la justice que promeut Macky Sall est sélective ». Quelle périlleuse indiscipline !  Mais quelle  malhonnêteté! Cet homme doit doublement répondre de son impolitesse. D’abord aux instances de  l’APR chargées des questions de discipline, ensuite à la justice pour offense au chef de l’État. Le  procureur de la République monsieur Serigne Bassirou Gueye tient par Adama Faye, un dossier tout  fait ! Compte non tenu d’une enquête qui devrait être déclenchée à son encontre par la CREI. Je  demeure convaincu que ce chômeur jusqu’à l’accession de Macky Sall au pouvoir ne sera jamais  capable de démontrer l’origine licite de ses avoirs. 

En attendant la suite de ce tsunami qu’a provoqué Adama Faye au sein de la mouvance présidentielle  dont il est paradoxalement membre et pas des moindres, il semble suffisamment indiqué, au regard  de son attitude, de lui intimer l’ordre de la fermer. Ce nullard qui tombe du ciel doit se taire ! Il  commence d’ailleurs à être coutumier des faits. Et dans une inexplicable impunité, il exagère. Tout le  monde se souvient de ses maladresses verbales d’il y a quelques mois seulement lorsque, parlant de  l’affaire Sonko/Adji Sarr, il prit fait et cause pour le leader de Pastef après les violentes  manifestations de mars dernier. Il arguait sans coup férir que Sonko était victime d’une cabale  montée par des gens du régime. Non, il faut arrêter Adama Faye s’il n’arrête pas sa masturbation  politicienne. Il n’est pas intelligent oui et il incarne la malhonnêteté dans toute sa dimension. Parce  que simplement avide de pouvoir. Pour ses intérêts personnels, voilà quelqu’un qui prouve par cette  sortie, que c’est lui qui n’est pas noble.  

A observer l’homme, on sent qu’il s’est inscrit dans une logique de bataille contre le président Macky  Sall, quitte à s’allier avec le diable. Il faut corriger cette espèce, ce n’est pas un exemple, ni pour les  gens de son âge, ni pour les générations actuelles et futures ! Le président Macky Sall est très  attendu sur ce cas. Sinon qu’il sache que tout va s’avérer très très compliqué pour lui, pour le parti et  pour la coalition s’il laisse tomber une telle bombe. Madame de Sévigné avait bien raison quand elle  s’attrista en ces termes : »L’ingratitude attire les reproches, comme la reconnaissance attire de  nouveaux bienfaits. » Tu vois donc Adama, qu’autour de ton cas, il n’est guère superflu d’aller au-delà  des seules reproches! Tu mérites la guillotine, faux roitelet ! 

Malick Wade GUÈYE, Mackyste depuis Marseille.

Laisser un commentaire