Me Abdoulaye Wade – Mamadou Decroix : Le clash inévitable

Naguère alliés, jusqu’à ce qu’on leur dise inséparables, les relations entre l’ancien Président de la République, secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade et M. Mamadou Diop Decroix, secrétaire général de And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (And-Jëf/PADS), battent de l’aile.

Les deux hommes se rencontraient régulièrement avant pour des échanges sur la situation politique nationale et les réponses à apporter. Me Abdoulaye Wade pouvait compter parmi ses alliés les plus fidèles, Mamadou Diop Decroix qui était prêt à soutenir la candidature de Karim Wade à l’élection présidentielle de 2019, si elle avait été validée. Mamadou Diop Decroix a été élu Député à l’Assemblée nationale pour cette actuelle législature, grâce à son alliance avec le PDS et l’état de ses relations avec Me Abdoulaye Wade.

Les divergences entre les deux hommes ont commencé à apparaître cependant, lorsque Me Abdoulaye Wade de retour de son séjour en France, est rentré au Sénégal, à la veille du démarrage de la campagne élection présidentielle de février 2019 pour appeler à un boycott du scrutin. Mamadou Diop Decroix s’était alors signalé très tôt, en se démarquant de la position de Me Abdoulaye Wade, allant jusqu’à soutenir la candidature de Idrissa Seck qui avait pourtant refusé de s’allier à l’Alliance Sopi lors des dernières législatives, préférant aller avec Khalifa Sall.

Mamadou Diop Decroix, en compagnie de Oumar Sarr qui n’avait pas encore été déchu de son titre de coordonnateur national du PDS, avaient contre l’avis de Me Abdoulaye Wade, choisi de participer au Dialogue national lancé par le Président Macky Sall. Un autre signe de la rupture entre les deux hommes.

Le SG du MEEL en éclaireur

Au sein du PDS, les « karimistes » ne font plus confiance à Mamadou Diop Decroix qui selon eux, partagent les mêmes convictions avec Oumar Sarr, leur ennemi à abattre. Sans pour autant le dire ouvertement, Me Abdoulaye Wade est en train de se séparer de Mamadou Diop Decroix qu’il n’associe plus à ses initiatives. La sortie virulente du secrétaire général du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (MEEL), Frank Daddy Diatta qui n’aurait jamais agi sans l’agrément de l’actuelle direction du PDS, est d’ailleurs révélatrice.

Frank Daddy Diatta descend en flammes Mamadou Diop Decroix, Oumar Sarr, et par ricochet Matar Sourang, coordonnateur du Front national de résistance (FNR). « Les soit-disant opposants du Front de Résistance Nationale sont en train de saborder la primauté de l’intérêt du peuple sénégalais à l’autel du gouvernement du Président Macky Sall sous prétexte d’un dialogue qui est la plus grande farce de la décennie. Je veux nommer par-là : Matar Sourang, Decroix et Oumar Sarr. Ce triumvirat qui fomente aussi sur le dos de l’opposition légitime à savoir, le PDS, le Rewmi, le Pastef…afin de goutter au « graal » du pouvoir mérite d’être défenestré du landerneau politique qui requiert un pouvoir et une opposition. », déclare sans ambages Frank Daddy Diatta.

Et de conclure : « Mieux, ce gang obstrue et bride le rôle de l’opposition proprement dite en faisant montre des actes pernicieux qui n’honorent pas les sénégalais. Qu’ils sachent enfin que le peuple les a maudits et que les vrais partis, sentinelles du peuple sénégalais ne leur laisseront pas exécuter leur dessein machiavélique. »

La rédaction de Xibaaru