Ultimate magazine theme for WordPress.

Meurtre dans un restaurant à Pikine : Le suspect arrêté à Mbao

0

Avant-hier nuit, alors que les yeux des Pikinois étaient rivés sur le tribunal de Pikine pour la proclamation des résultats provisoires des élections locales de dimanche dernier, par la Commission départementale de recensement des votes, une bagarre a viré au drame au restaurant Kheweul-Gui de Pikine Texaco. Aux environs de 22 h, les limiers du commissariat de police de Pikine ont été avisés, par téléphone, par le médecin de garde du centre de santé Baye Talla Diop (ex-Dominique de Pikine). Il leur a annoncé le décès d’un individu présentant une blessure au thorax gauche, près de la région du cœur.

Leur descente à l’établissement sanitaire leur a permis de constater le corps sans vie d’un individu de sexe masculin allongé sur la table de soins, habillé d’un tee-shirt rouge et d’un pantalon jean noir avec une blessure ouverte au thorax gauche. Blessure qui aurait pu être causée par un objet tranchant. Le médecin a déclaré aux enquêteurs que la personne est arrivée morte. Elle a été identifiée au nom d’Habdallah Fall, âgé d’environ 25 ans. Elle était accompagnée par un certain O. Fall qui s’est présenté comme étant le frère de la victime. Ce dernier a été interrogé.

Il a dit être arrivé au restaurant Kheweul-Gui, sis à Pikine Icotaf, tout juste après le coup de poignard fatal à son frère. On lui a dit que le forfait a été commis par son collègue de travail, le nommé H. Fall. Qui a pris la fuite.

Après le centre de santé, les limiers se sont rendus sur les lieux du crime. Ils y ont trouvé le couteau ayant servi à commettre le meurtre. Ensuite, ils se sont mis en chasse pour retrouver le présumé meurtrier qui a déserté son domicile sis à Thiaroye. Il a été finalement interpellé à Mbao, dans la nuit du mercredi au jeudi, aux environs de 4 h, au domicile de son cousin A. C. Diagne, où il avait trouvé refuge.

Interrogé sommairement, H. Fall, né en 1994, a reconnu sans détour les faits. Il a confié avoir commis ce forfait sous le coup de la colère.

laissez un commentaire