Moise Sarr accuse Boubacar Seye de diffamation et lui demande de sortir les preuves

Moïse Diarediégane SARR, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères

Le président de l’ONG Horizons sans frontières (HSF), Boubacar Seye, devra sortir les preuves de ses accusations de détournements de fonds (180 millions d’euros) portées contre l’État du Sénégal. Le Secrétaire d’État aux Sénégalais de l’Extérieur, Moïse Sarr, est très clair sur la question.

« Nous sommes d’accord qu’on garanti la liberté d’expression dans ce pays. Maintenant on ne peut pas parce qu’on est président d’une ONG proférer des accusations gratuites à un gouvernement responsable comme celui du Sénégal. J’au vu et lu qu’il a accusé le gouvernement d’avoir détourné des milliards qui ont été financés par l’Union Européenne pour lutter contre la migration irrégulière. Et il a même dit qu’il détient des preuves. Donc je pense qu’on lui offre une belle opportunité de pouvoir sortir toutes ses preuves devant la justice sénégalaise et devant le peuple sénégalais », a-t-il déclaré devant le Jury du dimanche.

Boubacar Seye, placé en garde-à-vue à la Section de recherches (SR) de Colobane  sera déféré au parquet, demain lundi.