Mourinho gagne son premier match avec Tottenham

Malgré une fin de match compliquée, José Mourinho a connu des débuts réussis à la tête des Spurs. Kane et ses coéquipiers ont dominé West Ham à l’extérieur (2-3).

Malgré une fin de match compliquée, José Mourinho a connu des débuts réussis à la tête des Spurs. Kane et ses coéquipiers ont dominé West Ham à l’extérieur (2-3).

L’histoire de José Mourinho avec Tottenham débute sous de bonnes auspices. Alors qu’ils n’avaient plus gagné en Premier League depuis le 28 septembre dernier, les Londoniens se sont relancés lors des débuts du coach portugais sur leur banc. Et ils l’ont fait de manière assez convaincante durant les trois quarts de leur match contre West Ham, avant de se relâcher et concéder deux buts. La victoire (3-2) est quand même au rendez-vous et évoquer un effet Mourinho ne serait pas exagéré au vu des quelques choix forts effectués par The Special One.

Des Spurs fringants et conquérants

Dès sa prise de fonction dans le Nord de Londres, Mourinho avait fait part de sa volonté de redonner des couleurs à cette équipe. Mais, il a aussi prévenu qu’il allait également commettre des erreurs. Sur ce match, force est de constater qu’il n’en a pas beaucoup fait. Son équipe, disposée en 4-2-3-1, a pu très vite prendre l’ascendant et elle a aussi asphyxié son hôte du jour une fois l’ouverture du score assurée, en se montrant percutante et offensive. Dele Alli et Serge Aurier étaient notamment placés plus haut que d’habitude sur le terrain. Ce visage conquérant tranche avec ce que les équipes de Mourinho proposaient auparavant et c’est peut-être là que réside la principale évolution dans le coaching du Portugais. © Fournis par Media 365 Les Spurs ont débloqué la situation à la 36eme minute à la suite d’un bel échange entre Dele Alli et Son Heung-Min et conclu par une frappe victorieuse du Sud-Coréen. Ce dernier s’est ensuite transformé en passeur, sept minutes plus tard. Après un ballon sauvé le long de la ligne de touche par Dele Alli, décidément métamorphosé par rapport à ses dernières sorties, son centre dans la surface a trouvé Lucas Moura. Le Brésilien n’a pas manqué la balle de break (0-2). En revanche, l’ex-Parisien a loupé celle du troisième but (48eme), en dévissant sa frappe alors qu’il était seul devant le gardien. Heureusement pour lui, Harry Kane a tout de suite fait oublier ce raté. L’international anglais a corsé l’addition en convertissant avec brio un service de Serge Aurier.