Ultimate magazine theme for WordPress.

Mystère sur la santé de Idy…il se cache à Thiès

0

Idy au Sénégal…Son état de santé toujours en question

Le Sénégal est un pays vraiment à part. Il n’y a que dans notre pays où le président d’une grande institution de la République est abonné absent au moment où les signaux sont au rouge dans tous les secteurs. Il s’agit d’Idrissa Seck. Le président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) qui a disparu des radars est annoncé au Sénégal depuis dimanche. Mais comme d’habitude, le conseiller en chef est dans l’ombre. Que cache réellement le rewmiste et ses alliés ?

Décidément le poste du président du Conseil économique, Social et environnemental (CESE) ne va pas à Idrissa Seck. A la tête de cette institution depuis le 1er Novembre il ne brille plus de ses milles feux. Auparavant, certains sénégalais estimaient cet homme. Mais depuis qu’il a rejoint la coalition « Mbourok Soow » il a perdu le peu d’estime que les gens lui portaient. Cette trahison, il la paie cash.

Après quelques apparitions publiques, Idrissa Seck a disparu des radars. Aucune image, aucun son ne venait de lui. Et malgré cette évidence ses proches lieutenant continuaient de nier sa « disparition » soudaine. Mais lorsqu’il réapparait par miracle, l’on s’empresse de donner l’information comme une délivrance. Ces mêmes personnes qui réfutaient l’information, ont accepté le retour de l’enfant prodige.

« Après deux mois de séjour en France, Idrissa Seck est de retour au Sénégal ; Idy is back », lisaient-on dans la presse de ce mardi. Mais ce retour est plein de mystère. Idy n’est pas connu pour sa discrétion. Et depuis qu’il est annoncé au Sénégal, en pleine « forme », les sénégalais ne sont pas en mesure d’attester de la véracité de cette information. Aucune photo ne montre Idy foulant le sol sénégalais. Personne ne peut dire dans quel état il était lorsqu’il est allé présenter ses condoléances suite au décès de son frère et de sa sœur.

Ses services de communications auraient dû veiller à soigner l’entrée de leur mentor. Et Yankhoba Diattara qui faisait le tour des plateaux télés pour démentir la maladie du président du conseil communal de Thiès, est incapable de donner une preuve visuelle qui devrait clouer le bec aux détracteurs du président du CESE. Sinon comment expliquer qu’Idrissa Seck n’ait donné aucun signe de vie…à part des communiqués de sa cellule de communication pour présenter des condoléances.

Fervent talibé mouride, Idrissa Seck, s’il était bien portant, n’auraient jamais manqué l’occasion d’aller solliciter des prières à Touba. Ou aller consulter son marabout Serigne Moussa Nawel. Ce clair-obscur autour de l’absence d’Idy cache bien des choses. Et les sénégalais ont le droit de savoir toute la vérité.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire