Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Noël et l’ex procureur Serigne Bassirou Guèye à la UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

Les célébrations de Noël, les adieux de l’ancien procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, et d’autres sujets sont au menu des quotidiens du vendredi 24 décembre 2021.

Dans le quotidien Le Soleil, Monseigneur Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar revient sur l’importance de Noël pour les chrétiens, ‘’une fête qui invite à célébrer le don divin de la vie humaine’’.

Et dans son entretien avec le journal, Monseigneur Benjamin Ndiaye aborde la vie des paroisses dans ce contexte de Covid-19, les projets de l’Eglise, la question de l’avortement médicalisé, les heurts en cette veille d’élections.

Le Témoin constate que Noël, au Sénégal, est célébrée ’’sur fond de pandémie, de hausse des prix et de pénurie de porcs’’. ‘’Temps de réjouissance et de fêtes sur fond de cadeaux, Noël aura un éclat sombre pour de nombreuses familles catholiques frappées par la crise. Preuve de cette crise, même Caristas, qui était la branche secours de l’Eglise appelle au secours…’’, écrit le journal qui affiche à la Une : ‘’Noël, les fidèles fauchés comme des rats d’Eglise’’.

Les quotidiens se font également écho de la cérémonie de passage de témoin entre l’ancien procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, et son successeur Amady Diouf.

’’Serigne Bassirou Bassirou Guèye a fait ses adieux hier au Palais de Justice de Dakar où il a service huit ans comme très puissant procureur de la République’’, écrit Le Quotidien qui relaie entre autres propos de l’ex chef de parquet : ‘’J’espère que mon successeur corrigera mes erreurs et déficits. Un procureur de la République qui a fait 8 ans de service doit céder sa place’’.

Selon Les Echos, ’’Serigne Bassirou Guèye avoue ses insuffisances et s’humanise’’.

Le quotidien Bës Bi Le Jour signale qu’avant de quitter, Serigne Bassirou Guèye a tenu à donner ‘’quelques conseils’’ à ses anciens collaborateurs.

’’Continuez à apprendre votre métier. Continuez à lire votre Droit. Lisez matin et soir pour apprendre. Vous avez encore du temps. Aujourd’hui la légitimité administrative ne suffit plus à commander des services (…). Les forces qui sont en face de nous se forment davantage et elles ne nous céderont rien du tout’’, leur a-t-il dit.

Vox Populi souligne que Serigne Bassirou Guèye était un procureur ’’très contesté par l’opposition qui voit en lui la main armée du président de la République, Macky Sall (…)’’.

En économie, L’Observateur s’intéresse à la balance des paiements et note que la BCEAO ’’projette un déficit du compte courant du Sénégal à 11,7% en 2021’’.

’’La BCEAO a diffusé hier son rapport sur les comptes extérieurs du Sénégal au titre de l’année 2020. Des chiffres qui révèlent une accentuation du déficit du compte courant projeté à 11,7% en 2021. Une situation qui risque de gonfler davantage la dette du Sénégal et asphyxier financièrement le pays’’, écrit le journa en ctte veille de Noël.

Enquête évoque le ’’risque de faillite’’ de la Sapco, qui traîne, selon le journal jusqu’à 5 milliards de francs CFA de pertes cumulées. ‘’Entre 2016 et 2020, les analystes financiers révèlent +une dégradation constante de la solvabilité de l’entreprise+ Des surfaces cédées demeurent impayées, alors qu’elles font parfois l’objet d’une cession sur le papier’’, écrit la publication.

Libération rapporte la saisie d’une valeur de 3 milliards de francs CFA en faux billets par la Police. Le journal souligne que l’opération a été réalisée entre Colobane, Mermoz-VDN et Cambérène.

Walfadjri revient sur la proposition de Loi portant ‘’criminalisation de l’homosexualité’’ au Sénégal et affiche à la Une ‘’Macky Sall, entre le marteau et l’enclume’’.

’’Le pouvoir de Macky Sall s’est, à son corps défendant, confortablement installé entre le marteau d’une opinion nationale favorable à la sévérité des sanctions contre les pratiques homosexuelles et l’enclume d’une communauté internationale très sourcilleuse sur la question. Cela, à la faveur du dépôt, sur la table du Président de l’Assemblée nationale, d’une proposition de loi visant à corser les sanctions’’, écrit Walf en cette veille de Noël.

Source APS

laissez un commentaire