Ousmane Sonko et sa bande d’homosexuels arrêtés et déférés au parquet à Ziguinchor

Voila un Ousmane Sonko qui ne s’illustre pas par de bonnes pratiques et qui totalement différent du leader de «Pastef les Patriotes ». En effet, parmi les trois individus qui se livraient à des actes contre nature dans un logement de fonction, sis dans l’enceinte du stade Alioune Sitoe Diatta de Ziguinchor figure l’« homonyme » de l’ancien inspecteur des impôts et domaines, candidat malheureux à la présidentielle de février 2019. 
Arrêtés par la Gendarmerie, le 26 août 2019, les mis en cause  Mathias Mendy, Ousmane Sonko et  Yaya Seydi, surpris dans la chambre du premier nommé devait être déféré ce mardi 3 septembre  devant le juge pénal du tribunal correctionnel de Ziguinchor. 

Selon le quotidien L’Observateur dans sa parution du jour Ousmane Sonko avoue les actes qui lui sont reprochés. Il avoue avoir céder à la tentation pour avoir un téléphone en contre partie. « J’ai cédé aux avances de Mathias Mendy et de Yaya Seydi parce que je voulais un portable » a t-il avoué aux enquêteurs.