Ousmane Sonko se tire une balle dans le pied

Le leader du Pastef sème les germe de sa destruction

Incitation à la violence : Ousmane Sonko crée les germes de son autodestruction

Ousmane Sonko est en train de créer les germes de son autodestruction. C’est lui qui pose les actes qui vont lui être fatals et qui finiront inévitablement par le détruire. Abandonné par ses conseillers, le leader du Pastef plonge dans la bêtise. C’est lui qui est en train de fourbir les armes et de donner à l’Etat tous les moyens de l’incriminer face à toutes formes de violence.

Ousmane Sonko perd sa sérénité. Outre les délits de « viols » et de « menaces de mort avec usage d’armes à feu » qui pèsent sur lui, il peut être également poursuivi cette fois par l’Etat, de ceux « d’incitation de troubles à l’ordre public et de complicité dans la destruction de biens publics et privés ».

Et sa récente sortie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) ainsi que son bain de foule face à des étudiants déchaînés ne jouent guère en sa faveur. L’Etat pourrait lui imputer toute violence future. Ce qu’il ne pourra jamais nier. Il a défié l’Etat devant chez lui, la fois dernière, et à l’UCAD aujourd’hui. Ousmane Sonko donne la véritable image de sa personnalité. Son nom rime aujourd’hui avec…violence.

Que cherche Ousmane Sonko en se rendant à l’UCAD et à défier les règles qui doivent être respectées en cette période d’état d’urgence sanitaire ?

Ousmane Sonko cherche à utiliser la population dont il veut se servir pour être son bouclier dans une affaire qui ne relève nullement d’ordre politique, contrairement à ce que certains veulent savamment faire croire.

De quoi Ousmane Sonko a-t-il réellement peur, au point de tout faire pour ne pas répondre devant la justice ?

Ousmane Sonko est attendu dans le terrain de la justice. Il a beau tout tenter, il répondra face à la justice. Et, les Sénégalais découvriront alors la vérité. S’il est coupable ou innocent de ce dont on l’accuse.

Les Sénégalais ont besoin de connaître la vérité, rien que la vérité dans cette affaire. Ousmane Sonko veut faire croire que l’Etat instrumentalise la justice pour l’anéantir dans sa carrière politique. Tout de même, ce n’est pas l’Etat qui l’a envoyé dans le salon de beauté où il faisait des séances de massage.

Il y a des zones d’ombre dans cette affaire l’impliquant. Au lieu de nous en clarifier, Ousmane Sonko fait tout pour brouiller les pistes en conduisant le débat ailleurs.

Seulement, il est en train de s’enfoncer. Il pose des actes qui ne font que mener à la violence. Et, il en sera responsable. Car, c’est lui qui crée les germes de son autodestruction.

La rédaction de Xibaaru