Pape Sarr : « Seybani Sougou est devenu fou… »

Seybani : De la puberté citoyenne et politique d’un adulte non assumé

C’est connu les enfants quand ils atteignent la puberté sont très difficiles à vivre. Ils se surprennent à avoir les mêmes attributs que tout le monde et il n’est pas rare qu’ils se prennent pour le centre du monde. Certaines personnes souvent issues de ce qu’on appelle communément des familles défavorisées arrivent à se sortir du pétrin à force d’efforts soutenus dans les études pour parvenir à se hisser de leur posture sociale pour atteindre un niveau qui dépasse facilement pour eux le rêve originel. Ce type d’individus  aussi, atteint une sorte de puberté sociale quand vient le temps d’émancipation qui leur permet de s’affirmer. Ils sont faciles à reconnaître tellement ils savent être à la fois, vulgaires et bruyants. Tout est bon pour se faire entendre y compris les injures les plus viles et les expressions les plus abjectes. C’est précisément ce qui arrive à Seybani Sougou que j’ai surnommé à son temps Covidus Ridiculus (https://www.xibaaru.sn/pape-sarr-revele-seybani-sougou-est-atteint-decovidus-ridiculus/). Ce citoyen niché à la Ville de Paris croit avoir dépassé tous les imaginaires de réussite, empêtré qu’il est dans une comparaison inconsciente, entre son Khourounar natal et Paris capitale de la France. Naturellement l’éclat et la surbrillance de la Ville lumière l’empêche de fermer l’œil sans devoir sans cesse se pincer pour y croire. Comme quoi certaines personnes doivent être préparées à ces grands sauts qui risquent, sans préparation aucune, de leur faire perdre la raison. Seybani est devenu fou ; ivre de cette puberté citoyenne et politique qui lui donne voix au chapitre et qu’il ne sait pour le moment exercer qu’en essayant d’être le plus insolent possible. Sa conviction déraisonnée du moment c’est qu’il faut insulter le Président du Sénégal pour gagner avec un peu de chance une posture de renégat justifiant qu’il ne puisse plus aller au Sénégal de crainte d’être arrêté. Pour magnifier son œuvre il n’a pas d’autre choix que de surenchérir tous les jours jusqu’à ce que la sentence tombe. Cette sentence il l’appelle de ses vœux et prières mais rien n’y fait. Il est ignoré royalement et c’est presque inespéré pour lui qu’un responsable comme Alioune Ndao Fall daigne lui rappeler ses années parisiennes de recherche de reconnaissance. Il s’en est délecté et a vite fait de monter au créneau faire ce qu’il fait depuis les débuts de sa crise d’adolescence et de puberté politique : détonner, débourrer, vomir, cracher insulter. Tout ce qui sort d’un texte ou d’une intervention de Seybani est forcément fétide ou putride et nauséabond. C’est très dommage vraiment pour quelqu’un qui pourrait avoir le crédit de l’intelligence et de la mesure. On pourrait situer le début de cette démence à l’arrestation de Khalifa SALL qui a coïncidé avec sa mutation. Lui le juriste supposé  a sorti toute sorte de niaiseries juridiques pour blanchir Khalifa et faire en sorte qu’il soit candidat à la présidentielle de 2019. Le parfait profane que je suis a réussi à répondre coup sur coup à ses inepties, pour mettre en évidences ses limites et déjouer tous ses plans machiavéliques. Jamais une seule prévision juridique de Seybani ne s’est réalisée et Khalifa non seulement n’a pas été candidat mais il a exécuté sa peine jusqu’à cette grâce qui lui a permis de retourner chez lui. De fait ni Khalifa ni Karim Wade se pourront participer à des élections dans ce pays de si tôt. Pas de Chance pour Seybani, personne ne lui prête attention malgré toutes ces portes ouvertes dans les presses et médias de ce pays, diaspora comprise. Certains média aiment se délecter des injures en direction du Président de la République et bien des sorties virulentes et arbitraires de boy Khourounar sont diffusées sans retenues.  Malheureusement le régime de Macky SALL semble ne pas le voir ou  l’entendre et ça c’est terrible pour un activiste de ne pas avoir de réponse et de se sentir si méprisé malgré les efforts d’attaques et de contributions. Seybani insulte et insulte encore, ça n’a l’air de gêner personne. Certains compte sur lui pour qu’il fasse du bruit autour de préoccupations politiciennes gênantes à porter, d’autres en mal de grain à moudre lui font croire qu’il est intéressant et boy Khourounar en rajoute chaque jour une couche.  Dieu sait qu’il y’a des choses à dire sur la gestion de la Mairie de Paris, sur la politique de Macron en France, jamais Seybani ne s’en mêlera, ce qui l’intéresse c’est le Président Macky SALL et son gouvernement. Quand il parle d’inondation c’est pour dire que Macky SALL est inapte parce qu’il n’a pas eu de solution à l’exception pluviométrique de ces derniers jours au Sénégal et dans plusieurs régions du Monde dont la France. Evidemment il ne semble pas savoir qu’en France aussi il y’a des inondations et que l’État de catastrophe naturelle est actuellement déclarée dans près de 97 communes. Mauvaise foi quand tu nous tiens ! En vérité Seybani n’a pas de véritable prétexte alternatif pour s’attaquer au pouvoir de Macky SALL, depuis qu’il sait Khalifa presque fini, et apparemment son acolyte SECK de Pastef ne l’a pas encore convaincu de prêter main forte. Mais il a cependant un objectif clair : assurer son statut de renégat et obtenir son interdiction de séjour au Sénégal. En vérité Seybani se morfond parce qu’il préfère passer ses vacances en Bretagne, sur la cote normande ou dans le Finistère et certainement pas à Khourounar et cela est aussi une torture pour lui parce qu’il ne peut pas expliquer ça aux citoyens pikinois de khourounar.

Nous avons compris ton jeu bonhomme, la puberté citoyenne et politique à ton âge n’est qu’un passage à vide démentiel. Elle correspond mieux aux adolescents en mutation mais il peut arriver que des adultes de ton acabit en face les frais. Le problème qui conduit à ce malaise se trouve souvent dans la difficulté à assumer son passé, et ses origines quand une nouvelle perspective de vie s’offre. Seybani le français peine à se superposer à Seybani le Maure descendant d’esclaves échoués à Khourounar et « sénégalisés ». Survivre à cette ambiguïté congénitale reste complexe et conduit souvent au déni originel. Nous te comprenons Seybani mais ne compte pas sur Macky SALL pour t’aider à parfaire ton statut de renégat. L’incorrection et les injures n’y feront rien. A bon entendeur…

Pape SARR

Duc de Diapal