Ultimate magazine theme for WordPress.

PDS : voici la preuve flagrante de la discorde entre Wade et son fils

0

En communication, les mots ont un sens car ils dévoilent le fond de votre pensée surtout les sentiments que vous cachez. Et Abdoulaye Wade vient de dévoiler par ces paroles, un sentiment que ne partagerait jamais son fils Karim Wade. Le Pape du Sopi vient de dévoiler un projet cher à son cœur. Mais ce projet ne verra jamais le jour tant que Karim aspire à être le candidat naturel du PDS. Cela démontre que le père et le fils navigue à contre-courant dans le parti familial.

C’est à la suite du décès de l’ancien médiateur, Me Alioune Badara Cissé, ancien secrétaire général du gouvernement sous le magistère d’Abdoulaye Wade que ce dernier, témoignant de ses relations avec le défunt, a fait part d’une idée qui lui tient à cœur et qu’il partageait avec son ancien collaborateur. Et avec feu Alioune Badara Cissé que le secrétaire général national du PDS appelle affectueusement son « fils », ils partageaient l’idée de la « réunification de la grande famille libérale »…

Le projet de Wade-père

Me Abdoulaye Wade, très affecté par le décès « brutal » d’Alioune Badara Cissé, a fait cette révélation : « Mon fils, qui ne manquait jamais, chaque année, de venir à mon domicile me souhaiter un joyeux anniversaire, en me récitant un poème qu’il avait composé pour moi, et avec qui je partage l’idée de la réunification de la grande famille libérale »…La phrase lâchée par le leader du PDS veut tout dire. Réunir la famille libérale est toujours dans le lexique de Wade.

La réunification de la famille libérale suppose les retrouvailles de Me Abdoulaye Wade avec les principaux leaders suivant : Idrissa Seck, Macky Sall, Souleymane Ndéné Ndiaye, Ousmane Ngom, Oumar Sarr, Madické Niang, Modou Diagne Fada, Aïda Mbodji, Aminata Tall, Youssou Diallo, Samuel Sarr, Ngoné Ndoye, Ameth Fall Braye, Cheikh Tidiane Seck, Babacar Gaye, Amadou Sall, Pape Samba Mboup, Farba Senghor, Aminata Lô Dieng…pour ne citer que ceux-là.

Les victimes de Karim Wade

La plupart de ces anciens libéraux cités plus haut, ont été les victimes de Karim Wade. Ce dernier a accusé les principaux lieutenants de son père de fomenter des coups d’état rampant ou de collusion avec l’ennemi. C’est ainsi qu’ils ont été virés du parti familial et d’autres incarcérés. Et ce bourreau est toujours en place et revendique le statut de candidat du PDS à toutes les élections. Et comment est-ce possible pour Abdoulaye de vouloir réunir la grande famille libérale avec la mainmise permanente de son fils Karim sur le parti démocratique Sénégalais ?

Preuve de discorde

Ce que le père du Parti veut, son fils ne veut pas. Et pourtant le premier est le secrétaire général national du parti et le second est le candidat du parti. Karim Wade n’acceptera jamais le retour d’anciens responsables du PDS qui pourrait affaiblir son influence dans le parti libéral. Aujourd’hui, il est proche de son but : hériter du parti. Et pourquoi va-t-il réunifier le PDS original au risque de vivre la fin de sa carrière politique ? La réunification de la famille libérale, une idée chère à Wade…mais une guillotine pour Karim Wade…

La rédaction de xibaaru

laissez un commentaire