Ultimate magazine theme for WordPress.

Regardez ! Sonko veut supprimer le Magal et le Gamou et ses partisans veulent tuer…

2

La réalité rattrape le Président Ousmane Sonko (PROS). Le leader des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) est un homme atypique qui veut bouger tous les ordres établis depuis les indépendances obtenues en 1960 pour imposer le nouveau mode de pensée des jeunesses africaines. Et il veut y aller de la manière forte en éliminant tout ce qui était préétabli. Des pères de l’indépendance qu’il veut fusiller en même temps que leurs successeurs, PROS s’attaque aussi à nos confréries qui sont nos socles sur lesquels on s’appuie pour éviter les dérives totalitaires comme le terrorisme, en supprimant le Magal et le Gamou.

Sonko voulait fusiller les anciens chefs d’état

sonko
Ousmane Sonko leader du Pastef défendu par ses patriotes

Dans une vidéo qui a créé l’émoi au Sénégal, on a entendu Ousmane Sonko, alors candidat à la présidentielle de 2019, qualifier les politiciens sénégalais de « criminels » et considérer que « ceux qui ont dirigé le Sénégal depuis le début mériteraient d’être fusillés ». Et c’était son visage et sa voix. Mais le leader du Pastef s’est débiné et a accusé le parti au pouvoir de vouloir manipuler l’opinion publique.

Le président du parti Pastef/ Les Patriotes a attribué la publication de cet enregistrement au régime de Macky Sall qui, selon lui, serait dans « le registre de diabolisation en voulant le faire passer pour un terroriste ». « Cette vidéo date de plusieurs mois, souligne Sonko. Qu’on la sorte aujourd’hui dans un contexte que vous connaissez pour essayer de noyauter les vraies questions, notamment l’assassinat lâche d’une de nos militants, les agressions presque quotidiennes, l’irruption de la gendarmerie chez ma mère au lendemain de la présentation de mon livre, est autre chose »

La seule chose intéressante c’est que Sonko n’a pas nié la véracité de ses propos.

Sonko veut supprimer le Magal et le Gamou

Cela se passe de commentaires. Le leader des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) est le champion des propos extrémistes. Dans un pays européen, il serait considéré comme un leader d’Extrême droite. Et le sens de son patriotisme n’est que religieux. Sonko est un « Ibadou Rahmane ». Et tous ceux qui sont avec lui sont contre les cités confrériques au Sénégal. La preuve en image quand Sonko disait que lorsqu’il sera président ; « le Magal et le Gamou seraient supprimés. Regardez la vidéo…

Cette vidéo a suscité la crainte de plusieurs sénégalais dont des artistes qui craingnent pour la survie de leur art. Ousmane Sonko va-t-il aussi supprimer les concerts et la scolarité des femmes comme on le voit en Afghanistan ? Voici les craintes (en images) de l’artiste Ouza Diallo

Mais la menace n’est seulement en direction des foyers religieux mais aussi envers ses propres alliés. Dans une vidéo qui circule, les partisans de Sonko menacent de brûler les alliés de Yewwi Askan Wi qui seront tentés d’aller vers le parti au pouvoir ou vers un autre parti. Et des partisans du leader du Pastef qui s’attaquent à Me Abdoulaye Wade et lui souhaitent la mort. Ces « sonkolés » comme on les appelle aussi, n’épargnent par Karim Wade

Pastef veut brûler les transhumants de Yewwi et…souhaite la mort de Wade

« Un audio qui a fuité sur les réseaux sociaux des partisans d’Ousmane Sonko, met en garde les députés qui seraient tentés de transhumer de l’autre côté des prairies. A en croire la dame qui prend la parole, « Tout député qui va transhumer verra sa maison et son véhicule brûlés. Ousmane Sonko ne peut trimer sous le soleil pendant 14 jours pour se voir trahir à la fin par ces gens du Pds qui ne m’inspirent pas confiance », tout en dézinguant Karim Wade. L’autre intervenant charge Khalifa Sall qui n' »aurait aucune base et qui a été mis au devant grâce à l’aura de Sonko ». Ecoutez.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (2)