Ultimate magazine theme for WordPress.

Le pilote se trompe d’aéroport et…regardez ce qu’il fait

0

Le pilote de la compagnie low cost a confondu la base aéronautique navale de Landivisiau avec l’aéroport de Brest-Guipavas, mais s’en est rendu compte à temps, se posant finalement avec près de 20 minutes de retard…

Atterrir sur une base aéronavale plutôt que dans un aéroport… c’est la mésaventure qu’ont failli connaître des dizaines de passagers d’un vol Volotea à destination de Brest, samedi 10 septembre au matin, raconte Le Télégramme. Parti d’Ajaccio le matin à 8h26, l’Airbus A 319-111 devait atterrir deux heures plus tard à Brest-Guipavas. Jusque-là, rien d’anormal, sauf que l’équipage s’est emmêlé les pinceaux et a confondu deux aéroports : celui de Brest et la base aéronautique navale de Landivisiau pourtant située à 25 kilomètres de l’arrivée.

La préfecture maritime de l’Atlantique a confirmé que l’appareil avait même entamé une descente sur la base avant que le pilote ne se rende compte de la bévue. Il a dû remettre les gaz pour éviter un atterrissage qui aurait été périlleux. Selon la préfecture, l’erreur est sans doute due au fait que les deux pistes se trouvent sur « le même alignement », même si un internaute tient à rappeler que les risques de confusion sont mentionnés sur les cartes.

Un « non-événement »

Finalement, le pilote a dû remettre les gaz à 1.300 pieds pour reprendre de l’altitude et reprendre son (court) chemin vers Brest. Après une boucle, il s’est posé à 10h38, soit 18 minutes de retard sur son heure prévue d’arrivée. Selon la préfecture maritime, qui a qualifié par ailleurs cette information de « non-événement », « il s’en est rendu compte tout seul sans tenter de se poser ».

Dans tous les cas, ce genre de manœuvre est assez rare. Au mois d’août, les pilotes d’un Boeing 738 qui devaient poser leur appareil à Addis-Abeba en Éthiopie, se sont endormis et ont raté leur atterrissage. Événement encore plus rare. En mai dernier, un…Lire la suite ici

laissez un commentaire