Rupture de sang en Casamance : Le réseau des femmes leaders se mobilisent pour…

Face à la pénurie de sang qui touche tous les hôpitaux de la région sud du pays, le réseau des femmes leaders de la Casamance s’est mobilisé hier pour lancer une opération de don sang. « Nous avons, avec nos partenaires que sont les artisans et les mécaniciens qui exercent des métiers à risque, organisé ce don parce que nous avons appris qu’il n’y avait plus de sang dans nos hôpitaux.

L’objectif est d’avoir plus d’une soixantaine de poches dans une région où les populations n’ont pas cette culture de don de sang. Il s’agira aussi de venir aux secours à nos populations qui sont souvent victimes d’accidents. Nous avons été agréablement surprises quand nous avons appris avec stupeur que les hôpitaux de la région sud souffrent d’un manque criard de sang », explique l’Honorable député Mme Coumba Ndiaye Kane, présidente du réseau des femmes leaders de la Casamance sur les micros de cons confrères de Igfm. « Nous invitons ainsi toutes nos populations à devenir des ambassadeurs du don du sang, en venant eux-mêmes donner et en incitant leur entourage à le faire », a ajouté Mme Coumba Ndiaye Kane.

Plus que jamais décidées à mettre fin à cette sécheresse de sang dans la région, « nous ; réseau des femmes leaders de la Casamance, allons desséchés. Notre seule priorité sera de faire tout pour que les hôpitaux de la région ne manquent plus de sang. Notre réseau couvre toute la Casamance naturelle. C’est pourquoi, nous irons dans les prochains jours, un peu partout à Kolda et à Sédhiou pour relever le défi afin nous puissions atteindre cet objectif que nous nous sommes fixées », dixit Mme Coumba Ndiaye Kane.

Le réseau des femmes de la Casamance dit ainsi attendre la Journée mondiale du don de sang pour mieux sensibiliser le grand public à cet enjeu vital.