Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal…de faux carnets de vaccination saisis

Une séance de vaccination à Dakar pendant la campagne contre la covid-19
0

Amadou Assane Fall, Cheikh Tidiane Aw et Moussa dit Papa Diop ont été condamnés par le tribunal des flagrants délits de Dakar hier jeudi, pour faux et usage de faux dans un document administratif et mise en danger de la vie d’autrui. Les prévenus vendaient de faux carnets de vaccination contre les maladies contagieuses, dont la covid-19, rapporte Rewmi.

Au moment où, les autorités étatiques élaborent des plans de riposte pour juguler la pandémie, Amadou Assane Fall, Cheikh Tidiane Aw et Moussa dit Papa Diop fabriquaient de fausses cartes de vaccination qu’ils injectent dans les populations. Les mis en cause ont été appréhendés à la rue Blaise Diagne, plus précisément à hauteur de l’ancien bâtiment des services d’hygiène de Dakar par les éléments de la Brigade de Recherches de Faidherbe.

Selon nos confrères, les carnets qu’ils détenaient étaient déjà datés, signés et portent respectivement les seaux de l’institut d’hygiène social de Dakar et de la Région médicale de Dakar.

D’après l’accusation, les cartes de vaccination contre la covid-19 se livraient sur commande moyennant un prix compris entre 20.000 50.000 francs.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, contrefaçons et faux et usage de faux, les prévenus ont été jugés par le tribunal des flagrants délits de Dakar, hier jeudi. A en croire, Moussa dit Papa Diop, il vendait les carnets de vaccination contre la covid-19 entre 1000 et 1500 francs.

Pour sa part, Cheikh Tidiane Aw a avoué qu’il a été arrêté avec un carnet de vaccination contenant des cachets. Par contre, l’enquête préliminaire fait état de 50 carnets de vaccination mis sous scellés. Il révèle que c’est Omar Guèye qui est son fournisseur. Amadou Assane Fall a abondé dans le même sens.

Le ministère public a par ailleurs, requis deux ans dont un mois ferme à l’encontre des prévenus. La défense a plaidé une application bienveillante de la loi.

Après avoir relaxé les prévenus des délits d’association de malfaiteurs et de contrefaçons, le juge a condamné Amadou Assane Fall à deux de prison, dont un mois ferme. Quant à Moussa dit Papa Diop et Cheikh Tidiane Aw, ils ont écopé de deux ans de prison dont 15 jours ferme.

laissez un commentaire