Ultimate magazine theme for WordPress.

Serigne Moustapha Sy, artisan de la victoire de…Yewwi Askan Wi

0

Serigne Moustapha Sy, le Père de la Coalition YAW

Pour confirmer les commentaires du journaliste Mame Ngor Ngom, je le cite :

« Dans la grille d’analyses du scrutin de dimanche et la percée de YAW, il faudrait intégrer la donne PUR de Serigne Moustapha Sy, leader du puissant   mouvement des Moustarchidines, très organisé et bien implanté dans le pays. Une présence subtile, symbolique, certainement efficace. »

Barthelemy DIAS, m’a dit en Mars 2017 dans son bureau à la mairie de Sacré-cœur Mermoz, que si ce n’était pas Serigne Moustapha Sy, #Takhawu ne gagnerait pas les locales de 2009 ni celles de 2014 à Dakar devant 3 témoins, ce jour là et un 4ème témoin du nom d’Abba Mbaye nous avait rejoint dans son bureau lors des échanges.

Sans Serigne Moustapha Sy, on ne parlerait ni de Khalifa encore moins de Barth et consorts (Alioune Ndoye, Moussa Sy, Banda, Cheikh Gueye Enda, etc.) aujourd’hui, Ce jour-là aussi, je me suis entretenu aussi avec Ousmane SONKO lorsque leur siège était sur la route de l’aéroport ainsi qu’avec des membres de YEM à leur siège non loin de la VDN aussi. Le lendemain, Guy Marius Sagna m’a trouvé un tuyau pour tenir une conférence de presse au Centre Bopp, siège de FRAPP (à l’époque sans le terme France Dégage) pour la #Libération de Khalifa Sall, ce sont les prémices de la Coalition Yewwi Askan Wi  pour moi, donc assez légitime et licite pour le PUR.

L’opposition avait trahi le PUR en 2017 en l’ignorant dans leurs diverses tractations pour faire une coalition unique et ils en paient les frais jusqu’au moment où j’écris ces lignes avec les affres de la majorité mécanique mais surtout frauduleuse de l’assemblée nationale actuelle. Pastef jouait au jeune dur entre Paris et Dakar, Bamba et Barth avaient vendu Taxawu au summum de l’aura de Khalifa à Idy Seck, Laye Wade et Momar Sarr pour au final se séparer pour faire chemins parallèles comme ce fut encore malheureusement le cas en septembre dernier lorsque PDS est encore parti seul.

Cette fois-ci, je ne pense pas qu’il s’en sortira indemne s’il ne revient pas au bercail en arrêtant de jouer les jeux qui arrangent le régime à chaque fois malgré la méchanceté affichée par Macky vis à vis du chouchou de Mame Laye Wade.

Le PUR de Serigne Moustapha Sy s’en était sorti comme la révélation politique en récompense à leur soi-disant ignorance de l’existence de PUR. Et depuis, le PUR est consulté par tous les politiques avant d’aller en élection sans exception. On suit bien, on dort pas. Et on sait que Macky a gagné ces locales de la même façon que le référendum de 2016, les Abris provisoires toujours non localisés en majorité. On connaît aussi les réalités politiques du pays, les dites et non dites.

Pour revenir au sujet principal et pour répondre à un certain Diouf dans vos commentaires, Dias a donc reconnu l’apport du PUR de Moustaphha SY avant que le PUR ne se lève en 2017 et encore plus dans cette coalition. Et qu’importe même si personne ne le reconnaissait, le PUR sait ce qu’il pèse et sait se battre aussi dans le silence, seul comme sur le terrain. Et je ne pense pas que Sonko dira le contraire.

D’ailleurs, Barth a été l’un des seuls leaders, si je puisse m’exprimer ainsi, à avoir eu l’intelligence de venir aussi assister à la nuit de Mawlid 2021, suivi de Moussa Tine et de Babacar Diop (FPS), le lendemain, pendant que d’autres parmi eux hésitent ou tremblaient à l’idée d’y être aperçu par je ne sais quoi, des épouvantails.
sy
Finalement, Wiri-Wiri, Jaari Ndaari, ils sont pratiquement tous venus le voir à plusieurs reprises pour mettre sur pied cette coalition. Je dis bien tout ! Serigne Moustapha Sy est le Père de cette coalition en plus du fait qu’il l’ait lancé, c’est la raison pour laquelle son tout sera particulier. Si cela déplaît à quelques-uns, on s’en fiche.

Le Courage politique, soit on l’a, soit on ne l’a pas. Mais aussi, personne ne nous l’apprendra dans ce pays. On le vit depuis toujours en prenant référence chez AlMaktoum.

Ps : Je ne suis pas expert en élections certes, mais j’ai fait assez de remarques pour prétendre, avec humilité et modestie, avoir la recette qui peut déboulonner le régime de Macky lors des prochaines législatives. Ces élections ont été perdues pour moi en partie alors qu’on pouvait rafler plus. L’opposition pouvait avoir plus que ce qu’elle a eue. On ne doit pas rater le coche des législatives si on veut mettre le régime de Macky hors d’état de nuire. Le danger est loin d’être Macky tout seul mais tout une mafia régimiste qui tentera même de se greffer lorsque Yewwi sera au pouvoir inchaAllah.

Khalipha A. Ndiaye
Coordonnateur National du PUR
Président Adjoint de la Sous-commission Suivi des Opérations Electorales de la Coalition Yewwi Askan Wi

laissez un commentaire