Ultimate magazine theme for WordPress.

« Serigne Moustapha Sy ne fait que suivre les traces de ses prédécesseurs » (Aboubakrine Ndiaye )

0
Quand l’on est Compagnon du Temps (Saahibal Waqt – Sangu Njoloor), on ne peut que déranger ceux que le Temps a laissé derrière dans ce que AlMaktoum théorise par l’Archaïsme débordant (souvent victimes de « Rëyyu Fitra ») ou dans le Matérialisme dégradant (souvent victimes de « Rëyyu protocole ») dont l’usure imposera toujours sa loi. Serigne Mouhamadou Moustapha Sy AlMourchid AlMakhtoum ne fait que suivre les traces de ses prédécesseurs sur qui, leurs contemporains respectifs s’étaient acharnés pour cause de la jalousie vis à vis de ce qu’ils incarnent et représentent « Khalifatou Cheikh wal Moukhtaar » de leur temps, et non pas « Khalif Général » (concept colonial) qu’ils n’ont jamais été. « Ku ne yaay Khalifa Cheikh te du dëgg giss lu la Rëk » disait Serigne Pape Malick Sy Rahimahul Laah. Je veux dire donc des Vicaires de Dieu par Excellence. Mais cela n’empêche qu’ils ont toujours fini par triompher, en commençant par Mame Maodo expulsé d’une location à Saint-Louis avec Mame Rokhaya et deux « enfants » à bas âge, sur base de mic-mac et à qui des païens récemment convertis interdisaient de diriger la prière à Tivaouane. Sans oublier Mame Babacar qui, même après son décès, ils voulaient l’empêcher d’avoir un mausolée digne de son rang. Tout ce qu’ils n’avaient pas pu faire à ce dernier, ils l’ont redirigé vers son héritier spirituel, Mame Cheikh AlMaktoum, exproprié aussi ici à Dakar, en pleine journée, d’une de ses demeures. Serigne Moustapha Sy triomphera inchaAllah comme disait son frère Serigne Mansour Sy AlMaktoum après son emprisonnement en 1993 par Abdou Diouf, le parrain de Sassou, Macky et Idy (Combine Bërre). Wax ji xew dembë te xewwi tay Lennë lanu ca AlMaktoum may Bi ma’naa mooy ci limu liaar Benn Garap dina jurr Gnaar Benn bantë bu yennu Jakka Beneen bu Yennu Duuss ba Bu njëkk bi di degg Laa ilaaha ilal Laah Mouhamadou Rassulul Laah Ba ca dess di degg rattatatti rek Di tooy taxë mussibë biss bu nek Fenni Fajjar yu Yëngël Arrass Balay Tisbaar nërmeelu tass Bokna ci lu ku am Yaxx bu Rëyy War di moytu ci dundëm Mooy Mu Judd ci xarr bi ma’naa Dem nampi ca mbaam ya Nittu Yallah booy wujeel te yëgulë Nga dem ba jëlee ca xol bu yaxxu Ba Su doomam genee sa fitt rëc War nga xam ni du sa moroom On ne pourra reprocher à l’histoire de corréler les mêmes nobles origines de deux bouts de bois venant d’un même Arbre sacré aux yeux de tous, décrits dans cette fameuse parabole de Mame Cheikh AlHoutboul Maktoum. Mais par contre, l’histoire ne pourra jamais comparer, en dehors de cette parabole, leurs destins, leurs desseins encore moins leurs résultats, à tout moment, puisque justement l’un des Bouts de Bois s’est engagé dans la voie de la Divinité et y demeurera pour l’éternité InchaAllah. Et l’autre malheureusement s’est allié avec la mécréance. N’oublions pas ce que AlMaktoum avait rétorqué à AlMourchid lorsqu’il disait, fâché, à ce dernier « Gnoom gneup ay yeefërr lanu » : « Moustaf, la mécréance n’est plus une histoire de tribu depuis l’époque des prophètes, c’est devenu une histoire de comportements, » c’est la raison pour laquelle la mission de Seydouna Mouhamad est principalement limitée à attirer l’humanité à la perfection de son comportement (Inna maa bu’istu li utammima Makaarimal Ahlaaq). Au final, Dieu lui décerne la Palme de la Meilleure Créature en Comportement vis-à-vis de Dieu, sans manquer de le faire subir, comme tout Ami de Dieu, toute sorte d’épreuves inimaginables, même la « Magie Noire » qui est à l’origine de la descente de la Sourate An’Naassi (lepp ci coono ndono li). C’est aussi le cas pour l’homme Debout contre vents et marrées, dans une société où l’hypocrisie se mue aux valeurs par la tricherie et le faux mimétisme des bons comportements parce que essentiellement basés sur le voyeurisme (Ngistal). C’est la bonté (Mbaax) au moins qu’on attendait de descendants de Mame Dabaax mais pas l’horreur (Déterrer un homme pour mettre des bêtes à la place) dont on avait l’habitude de voir uniquement chez ceux qui ont vendu leur âme au Diable. Encore une fois, Serigne Mouhamadou Moustapha AlMourchid, le Guide envers Dieu (pas marabout – n’acceptez pas cette appellation dérisoire du Colon dans votre vocabulaire), Amou fi moroom vraiment et sincèrement. Il faut dire la Vérité. La preuve, qui en dehors de lui parmi ceux que notre société traditionaliste appelle « chef religieux », à chacune de ces sorties, de par les vérités qu’il assène au pouvoir, aux lobbies maraboutiques, aux sociétés secrètes (dont la franc-maçonnerie), aux détracteurs détraqués, etc. remue tout à tous les niveaux (spirituel comme temporel) ? Lui-seul sans aucun doute sinon citez moi en juste un. Ce n’est pas beaucoup. Actuellement, personne ne dort parce qu’il a annoncé une coalition qui fait peur parce que sollicité en tant que dignitaire du pouvoir spirituel par des dignitaires du pouvoir temporel ou plutôt potentiels, si vous voulez. C’est pour cela que rien ne nous impressionne dans ce pays au regard de son courage, de son savoir, de sa patience, de son abnégation, etc., encore moins des mensonges décryptables par le plus petit de ses cadets aux âmes honnêtes qu’il a polis au point que AlMaktoum en a témoigné publiquement à la foire de Dakar, en lui disant, devant tout le monde que : « Serigne bi est-ce xam nga résultat bi ngeen obtenir ci wallu Rouh ? Mann xam naa ko fima toog ! » – Savez-vous, Serigne (Moustapha), vos résultats en matière de spiritualité ? Moi je le sais là où je suis assis ! ». Et d’ajouter plus loin en cela qu’il préfère sacrifier sa vie plutôt que de laisser Serigne Moustapha Sy se sacrifier pour lui. Chose qu’il a fait en 2017, dire certainement à son Homonyme, c’est bon Doyalna 33 ans jusqu’à 92 ans. Pour conclure sur les polémiques orchestrés hier par Rfm en complicité avec l’état du Sénégal qui tient malheureusement en otage l’autre bout de bois qui a tristement fini son parcours dans les filets de ces arrivistes au sommet de l’état, terrorisé encore une fois par l’annonce du Guide d’une coalition qui mettra certainement un terme à leur dictat inchaAllah… A suivre après le verdict du #26Août2021 sur #AuNomDeQuoi cherchent-t-ils à exproprier Serigne Moustapha Sy sur le sol qui ne serait pas ce qu’il est sans le combat spirituel, intellectuel, physique et moral livré par les sages constituant sa lignée Mystique jusqu’à lui-même pour que chaque soit comme Dieu le veut ? Me dira-t-on, qu’il a tout hérité de son prédécesseur dont il est le seul digne héritier spirituel jusqu’à même l’expropriation qu’ils avaient faite à l’encontre de Serigne Cheikh de sa première demeure à Dakar ?! Seul contre hier, seul contre tous aujourd’hui mais ils savent bien que cette fois, rien ne passera. Ps : Malgré tout, rappelons que Youssouf AS avait dit « ini ra’aytu ahada ‘achara kawkaban wal chamsa wal hamara ra’aytuhum li saajidiin ». Kawkab la Yussuf wax, et non Hajjar (caillou). Nu bayyi ci xell. « Wallaay Ndeysaan » AlMaktoum Voice dans nos têtes pour diriger nos consciences en tout : « Dëkk bi du nu fi nangu ku nu gënë jubb philosophie ! », « Amna ko xamne ginaaram sax, bëggu nu darra dal ko ! » disait AlMourchid. AlMaktoum voue un respect inégalé à Serigne Moustapha Sy (voir l’image sur la deuxième photo et bien d’autres), et cela suffit largement.

Aboubakrine Ndiaye
laissez un commentaire