Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko enfonce Wade dans le populisme…Le PDS est foutu

5

Le grand politicien Abdoulaye Wade qui se range derrière le nouveau-né en politique Ousmane Sonko. Toutes les décisions de Sonko sont les bienvenues au PDS et surtout sont des instructions pour la coalition Wallu. La décision de Sonko de ne pas participer aux élections des conseillers du HCCT a été suivie aveuglément par les libéraux. Et pourtant Wade disait qu’une opposition ne devrait jamais boycotter une élection. Alors pourquoi suivre Sonko dans son populisme ? Le PDS est-il devenu un parti satellite du Pastef de Sonko ?

wadeC’est Ousmane Sonko qui devient le grand gagnant dans cette affaire. L’attitude de Me Abdoulaye Wade face à la tête de file du Pastef déroute. Me Abdoulaye Wade qui a réussi à bâtir le PDS pour en faire le grand parti qu’il est, est en train de détruire tout ce qu’il avait réussi à faire auparavant. Aujourd’hui, le PDS est incapable de garder son autonomie. Abdoulaye Wade fait aligner le PDS sur toutes les décisions que prennent le Pastef et Ousmane Sonko.

Les observateurs de la scène politique ne reconnaissent plus le PDS, un parti qui était connu pour sa souveraineté, mais transformé aujourd’hui en satellite du Pastef. La décision du PDS de s’aligner derrière celle du Pastef pour boycotter les élections des conseillers du HCCT est tout simplement absurde. Me Abdoulaye Wade avait suivi le reste des partis d’opposition en son temps pour boycotter les élections rurales et municipales de 1984 du temps du règne du Parti socialiste.

Une décision qu’il avait par la suite amèrement regrettée. Depuis, il s’était juré de ne plus jamais boycotter une élection au Sénégal. Car, au change, c’est le PDS qui avait beaucoup perdu à l’époque. Le PDS était absent de certaines sphères où se prenaient certaines décisions au plan national et au plan international, à cause de ce boycott. Le PDS est un parti qui a su bâtir une puissante machine électorale. Chose qu’il risque de perdre, avec sa décision insensée de boycotter les élections des conseillers pour le HCCT.

wadeLe PDS perd assurément au change. Dans certaines sphères internationales où la présence de conseillers du HCCT va être requise, le PDS va briller par son absence. Or, sa présence aurait pu être nécessaire, surtout à aider le PDS à défendre certaines de ses positions, à mieux vilipender le régime du Président Macky Sall au plan international. A cause de son boycott, le PDS perd une tribune.

Le PDS est un parti qui a bâti son aura en partie, par sa présence dans des sphères internationales. Ce qui lui a permis de gagner la confiance de certains lobbys au plan international qui gardent une mainmise sur les affaires de nos Etats au plan national. Me Abdoulaye Wade détruit tout ce qu’il a bâti depuis la naissance du PDS. Tout ceci, parce qu’il est en train de suivre aveuglément Ousmane Sonko qui court droit vers le mur où il va échouer lamentablement.

Ousmane Sonko n’est pas un allié fiable pour le PDS comme pouvait l’être à l’époque de la grande bataille de ce parti contre le PS, des formations politiques, comme le PIT, la LD/MPT ou encore And-Jëf/MRDN. Ousmane Sonko n’a jamais souhaité au PDS, le plus grand bien. C’est lui-même qui a déclaré ouvertement que des grands leaders de la scène politique africaine comme Me Abdoulaye Wade, méritent d’être fusillés un jour.

Personne ne peut comprendre donc que Me Abdoulaye Wade, compte tenu de tout son aura, accepte aujourd’hui d’aligner les positions du PDS derrière celles du Pastef. Une attitude qui ne finira que par faire perdre au PDS toute sa position de leadership qu’il avait au plan national. Parce que tout simplement, voilà un parti désormais arrimé aux chars du Pastef…

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (5)