Sonko et Adji Sarr gâchent la Saint-Valentin des Sénégalais…

La Saint-Valentin des Sénégalais perturbée par l'affaire Sonko-Adji Sarr

Saint-Valentin : L’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr a plané sur les jeunes couples, hier

Saint-Valentin morose au Sénégal, cette année. Jamais une fête de la Saint-Valentin n’a été aussi morose que celle qui s’est déroulée cette année. Non pas qu’il y a l’épidémie de la covid-19 ainsi que le couvre-feu qui est en vigueur, mais il faut dire que cette année, Ousmane Sonko et Adji Sarr sont venus gâcher la Saint-Valentin des Sénégalais.

L’affaire du leader du Pastef a plané sur la Saint-Valentin qui a lieu hier. Ce sera le 14 février le plus morose que le Sénégal a vécu. L’affaire présumée de « viols répétitifs » sur une jeune masseuse par l’opposant le plus radical au régime de Macky Sall a influé sur plusieurs couples de jeunes en quête de relation durable. Les filles sont prudentes devant leur « Sonko » qui peut les violer. Et les hommes étaient très méfiant pour ne pas se laisser avoir par une « Adji » qui peut les accuser de viol.

Il faut dire que cette affaire installe la crainte aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Il y a un certain manque de confiance qui s’installe, et désormais tout le monde se méfie de tout le monde. Chacun cherche maintenant à prendre des précautions pour ne pas avoir à se trouver dans une situation aussi embarrassante que celle de l’affaire Ousmane Sonko…Surtout que le viol est criminalisé.

Les Sénégalais ont vraiment retenu la leçon en se rendant à l’évidence que chacun d’entre nous entretient une faiblesse, un vice qui peuvent le rendre vulnérables. Me Abdoulaye Wade, l’ancien Président de la République du Sénégal qui a sorti un communiqué hier, pour se prononcer sur cette affaire, donne la leçon à Ousmane Sonko, mais ainsi qu’à tous les autres Sénégalais qui peuvent être mêlés à de telles histoires. « J’ai le sentiment que Sonko a manqué de prudence et a été piégé. Apparemment, son inexpérience a été exploitée par un adversaire puissant et futé qui connaît ses faiblesses ». Ce qui veut tout dire.

L’on a beau se prendre pour un futé, on peut tomber facilement dans un tel panneau. La vigilance est désormais de mise, et cela s’est constaté hier, jour de la Saint-Valentin.

La rédaction de Xibaaru