Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko et le sang des jeunes…Un marabout derrière ce rituel

2

Depuis l’arrivée d’Ousmane Sonko à la tête de l’opposition sénégalaise après le ralliement de Idrissa Seck dans le camp de la mouvance présidentielle, il ne se passe pas une seule manifestation sans mort de jeunes sénégalais.

sonko
De g à dr : Abdoulaye Wade, Abdou Diouf et Moustapha Sy

Avec ses 26 ans de lutte dans l’opposition, Abdoulaye Wade n’a jamais compté un seul cadavre. Les morts de la manif du 16 février 1994 sur les Allées du Centenaire étaient les victimes d’éléments moustarchidines infiltrés. Il aura fallu l’arrivée de Sonko pour banaliser les morts lors des manifs organisées par l’opposition. Selon certaines indiscrétions, Sonko est prêt à tout. Quitte à marcher sur des cadavres pour arriver au Palais. Un marabout lui aurait-il conseillé de verser le sang des jeunes ?

Ousmane Sonko est un homme ambitieux, prêt à tout pour atteindre ses ambitions. Au début de son engagement dans le champ politique, jamais il n’avait pensé même dans ses rêves les plus fous que quelques années plus tard, il se retrouverait tête de file de l’opposition sénégalaise. L’ancien Inspecteur des Impôts et Domaines était rentré dans la politique parce que tout simplement il pensait se trouver dans un rôle de trouble-fête. Coup du destin ! Celui qui est élu député en 2017 grâce au système électoral du plus fort reste, a pris bien des ascensions depuis, au point de se retrouver aujourd’hui leader de l’opposition.

Certains pensent que tout ceci ne saurait relever du simple fait du hasard. Bien avant son entrée dans la politique, Ousmane Sonko avait trempé dans le milieu du syndicalisme, devenant secrétaire général du Syndicat des Inspecteurs des Impôts et Domaines. L’appétit venant en mangeant, il s’était même lancé dans les rangs des candidats à la succession de Madia Diop à la tête de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS). Cependant, face à la concurrence des Mody Guiro, Cheikh Diop, Ibrahima Sarr où il savait qu’il n’avait aucune chance, il retira vite sa candidature.

auN’ayant aucune chance de réaliser ses ambitions dans le milieu syndical, Ousmane Sonko se lança dans la politique. Réussissant à terminer à la troisième place de la course lors de l’élection présidentielle de 2019, derrière le Président Macky Sall et Idrissa Seck. Bien évidemment, il a bénéficié de la mise hors de course lors de cette élection présidentielle de ténors comme Karim Wade et Ousmane Sonko. Aujourd’hui, avec le ralliement d’Idrissa Seck dans le camp de la majorité présidentielle, il est devenu le leader de l’opposition…Et aussi chef de l’opposition radicale qui veut le pouvoir par la force de la rue

En tout cas, quand on voit comment Ousmane Sonko a réussi toute son ascension fulgurante dans le milieu de la politique, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il y a une main mystique derrière tout cela. Surtout que depuis qu’il est à la tête de l’opposition, à chaque fois qu’Ousmane Sonko appelle à une manifestation, il y a mort d’hommes. Du sang est versé. Certains parlent de rituel. Du sang versé un peu partout à travers son chemin, est-ce le rituel prodigué à Ousmane Sonko par son marabout pour enfin parvenir au pouvoir ?

Rien que pour parvenir au pouvoir, Ousmane Sonko est prêt à tout, même s’il lui faut sacrifier des vies humaines. L’homme a des ambitions folles. Son rêve a toujours été de tout diriger. Il n’a pas pu réussir à atteindre ses objectifs en milieu syndical, il est prêt à tout sacrifier en milieu politique. Ousmane Sonko va même jusqu’à appeler les enfants des autres à descendre dans la rue, alors que ses propres enfants, il fait tout pour faire assurer leur protection. Faire verser le sang des enfants des autres, Ousmane Sonko n’en a cure. Rien ne doit l’arrêter pour accéder au Palais…

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (2)