Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko trouve un « bagarreur » de taille pour le défendre

6

Ousmane Sonko trouve son « bagarreur » pour l’Assemblée nationale

Le parti des Patriotes Africain du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est un véritable problème pour le régime de Macky Sall. Ousmane Sonko et ses camarades mènent la vie dure au locataire du Palais. Ils sautent sur la moindre occasion pour faire de l’existence Benno Bokk Yakaar, un enfer. Mais depuis l’éclatement de l’affaire Sweet Beauté, le maire de Ziguinchor lâche du lest. Le présumé bourreau d’Adji Sarr ne fait plus peur. Alors, le patriote en chef a préparé ses hommes pour continuer son combat. Sonko a déjà son sosie au sein de l’Assemblée nationale.

sonko
Adji Sarr (à gauche) et Ousmane Sonko (à droite)

L’affaire Adji Sarr est un véritable frein dans l’ascension de Ousmane Sonko. Ce dossier a complètement ruiné toutes les chances du maire de Ziguinchor. Non seulement elle a montré une face sombre du PROS (Président Ousmane Sonko). Mais aussi, il représente une épée de Damoclès qui plane sur la tête de Sonko. En effet, cette affaire est toujours pendante devant la justice. Le doyen des juges continue ses auditions. Et elles pourraient aboutir à un procès. Dans le cas où Sonko serait condamné, ce sera la finde sa carrière politique…

Mais cela ne freine pas Sonko. La bête noire du régime ne lâche pas Macky Sall. Le chef de l’Etat fonce vers son troisième mandat. Et sa petite majorité au sein de l’Assemblée aura un rôle central à jouer. Sachant que Sonko ne sera pas député, Yewwi Askan Wi a tout fait pour porter un véritable « révolutionnaire » au sein de l’hémicycle. Guy Marius Sagna a été choisi pour être l’homme à tout casser. Une mission qu’il mène à bien. Depuis son arrivée au parlement, il a rehaussé le niveau des députés de l’opposition.

Depuis l’installation de cette nouvelle législature, tous les députés de l’opposition ont disparu. Ces grandes gueules, qui demandaient les voix des sénégalais, se sont terrés une fois élues. Certains ont même eu le toupet d’aller se la couler douce hors du pays au moment où le budget est passé en revue. Des députés comme Barthélémy Dias sont indisposés par leur fonction de maire. Être maire et député c’est un peu compliqué pour des novices qui ne veulent pas céder une des fonctions. D’où l’impératif d’appliquer le non-cumul de mandat. Un absentéisme qui profite bien au groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar.

Avec leurs nombreux absents, l’opposition est incapable de faire face à la majorité «mécanique» de Benno Bokk Yakaar. Fort heureusement, Yewwi Askan Wi a misé sur Guy Marius Sagna pour faire transpirer les ministres qui passent à l’Assemblée. Sidiki Kaba, Abdoulaye Seydou Sow, Mame Mbaye Niang ou Moussa Bocar Thiam ont tous eu leur dose lors de leur passage au parlement. Loin des députés comédiens de l’opposition, Guy tente au moins de remplir son rôle d’élu du peuple. Quoi de plus normal après son entrée spectaculaire lors de l’installation du bureau de l’Assemblée.

sonkoGuy Marius Sagna est devenu un pur produit de Ousmane Sonko. Sa seule différence avec son mentor, réside dans la manière de faire. Tout comme Sonko, Guy a toujours opté pour la rue pour faire passer ses messages. D’ailleurs l’homme n’est pas de ceux que la prison intimide. Mais contrairement à son mentor, il ne s’est pas encore aventuré à pousser les jeunes au suicide pour leur projet. Il a toujours su la ligne à ne pas franchir. Ce qui le différencie du patriote en chef qu’il avait porté à l’Assemblée avec la coalition Ndawi Askan wi.

Depuis qu’il est devenu un représentant du peuple, il a complètement disparu des combats de rue. Son combat est transféré à l’Assemblée. Loin de Sonko le bagarreur, Guy joue toujours la carte de la rationalité. Malheureusement, à lui tout seul il est incapable d’arrêter le train fou de Benno Bokk Yakaar. Ses pairs de l’opposition devaient venir en renfort. Mais ils ont préféré trahir les sénégalais qui ont voté pour eux oubliant que demain fera jour.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (6)