Un Chercheur Tchadien exprime sa solidarité à…Hissène Habré

SYMPATHIE ET SOLIDARITÉ AU PRÉSIDENT HABRÉ

L’ex-Président tchadien Hissein Habré, depuis quelques temps, traverse une période sanitaire difficile. Les conditions précaires de sa détention ont considérablement amenuisé son état sanitaire. Face à cette situation sanitaire dramatique, les autorités pénitentiaires s’obstinent mordicus à pouvoir lui laisser la latitude de pouvoir se faire soigner par ses soins à défaut de leur concours. On ne le répétera jamais assez que, tout détenu, quel qu’il soit et de quelque crime qu’on lui reproche à des droits imprescriptibles et inaliénables. Par le simple fait qu’il soit un détenu, les principes au respect de sa dignité et de son humanité doivent-ils être normalement actés en tout temps et en tout lieu. En outre, qui plus est, son droit à la protection effective de son intégrité physique et ou encore de son droit d’accès à un service de santé lui doivent-ils en principe être reconnus dans leur plénitude. Mais au lieu de cela, ses droits sont manifestement et ce de façon flagrante violés, violentés et ainsi foulés gratuitement et impunément au sol.

Enfin soit dit en passant, son emprisonnement relève manifestement d’une farce juridico-politique partant du simple constat que les principes élémentaires du droit et procédure pénales ne sont guère respectés. Comme le non respect du principe de la non rétroactivité de la loi, comme le non respect de la règle de non bis in idem, comme le non respect du principe de l’indépendance, comme le non respect du principe de impartialité ou encore le non respect du principe de l’équité.

Et si l’État du Sénégal est vraiment est un Etat de droit, faudrait-il tous azimuts que celui-ci respecte et reconnaisse les droits précités du Président HABRÉ.

Et nous autres tchadiens, qui est-ce qui nous empêche pour pouvoir manifester sympathie et solidarité au Président Habré ? Des forces invisibles tapies dans l’ombre ? Des intimidations ? De la peur ? De la calomnie ? De la stigmatisation ? Ou de que sais-je encore…

Non, c’est notre indifférence généralisée à pouvoir témoigner solidarité et sympathie à cet homme qui, aura donné du meilleur de lui-même pour que nous ne soyons des esclaves nés de la Libye impérialiste, annexionniste et esclavagiste de Khadafi qui prévaut en réalité.

Quoi qu’on puisse lui reprocher, on ne lui reprochera jamais d’avoir sauvé les Tchadiens dans leur dignité et le TCHAD dans son intégrité territoriale contre la folie meurtrière et démentielle de Khadafi et contre la volonté de ce dernier d’avoir voulu faire du TCHAD son Etat vassal et des Tchadiens ses sujets vassaux.

Et c’est cet homme là, le libérateur du TCHAD  et héros national, qui, aujourd’hui, est considéré et traité pour quantité négligeable. Sans vouloir verser dans un subjectivisme ambiant et moins encore dans une émotivité aveugle, nous pouvons bel et bien soutenir sans scrupules que, n’eût été son engagement politique doublé de son patriotisme et de son nationalisme, nous, Tchadiens, serions en ce moment précis enchaînés et battus tel ce bétail humain par l’esclavagisme barbare et éhonté libyen.

Un minimum de reconnaissance à son endroit, quand-même !

Nous demandons et exigeons à l’État du Sénégal en général et à l’Administration pénitentiaire en particulier de reconsidérer sa position sur l’affaire Habré et de pouvoir lui reconnaître ainsi pleinement et comme cela se doit ses droits.

Indifférence et lâcheté, voilà les maux qui assaillent les Tchadiens d’aujourd’hui quant à leur incapacité à pouvoir dénoncer l’injustice et et ainsi de pouvoir prendre partie contre celle-ci et ce commise sur quelque Tchadien que ce soit et à plus forte raison sur un ancien Président de la République.

Hissein Habré mérite d’être mieux traité et mieux considéré. Il fut le Président du TCHAD. Et à ce titre, il mérite respect, honneur, dignité et considération.

 » UNE INJUSTICE COMMISE QUELQUE PART EST UNE MENACE POUR LA JUSTICE DANS LE MONDE », MARTIN LUTHER KING.

SYMPATHIE ET SOLIDARITÉ AU PRÉSIDENT HABRÉ !!!!

JE SUIS HISSEIN HABRÉ !!!

ET TOI ?

ET VOUS ?

BRAHIM OGUELEMI