Ultimate magazine theme for WordPress.

Une femme de 87 ans déclarée morte… alors que son cœur battait encore

0

Secourue dans une résidence pour personnes âgées, Claire Koukoui a été déclarée morte avant que ses proches ne s’aperçoivent que son cœur battait encore. Sa famille, qui estime que son décès aurait pu être évité si elle n’avait pas été déclarée.

« Je n’arrive pas à connaître la vérité. Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Ma peine n’en est que plus profonde ». Interrogée par Le Parisien , Sylvie Koukoui n’arrive toujours pas à refaire le fil de la soirée du 2 avril.

Ce soir-là, vers 22 h 30, elle tente de joindre par téléphone sa mère Claire Koukoui, âgée de 87 ans et habitant dans une résidence sénior de Vincennes, dans le Val-de-Marne. Près d’une heure d’attente s’écoule. Elle ne le sait pas mais les secours sont appelés. Ils indiquent les gestes à faire, et décident de ne pas se rendre sur place, le corps étant déjà rigide.

« À 23 h 20, l’agent d’accueil m’a finalement rappelé, pour me dire sans ménagement, de revenir le lendemain pour la levée du corps. J’étais sidérée. Je lui ai dit : Mais vous êtes en train de m’annoncer la mort de ma mère ! », raconte-t-elle.

Plainte pour non-assistance à personne en danger

À son arrivée dans la résidence sénior avec des proches, Sylvie Koukoui n’est pas au bout de ses surprises. « Ma fille a voulu voir sa grand-mère, relate Sylvie Koukoui. Puis, elle est redescendue affolée en expliquant qu’elle avait senti un pouls et le cœur qui battait ! », se souvient-elle. Le Samu est immédiatement alerté de nouveau tout comme les pompiers. Mais les secours n’arrivent pas à la réanimer et la mort de Sylvie Koukoui est déclarée de nouveau, toujours selon Le Parisien.

Déclenchement tardif des secours, différentes heures de mort déclarées… Sylvie Koukoui a décidé de porter plainte pour non-assistance à personne en danger. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Créteil.

De son côté, de la direction de la résidence des séniors des Essentielles, assure que le protocole prévu dans ces cas a été respecté.

Laisser un commentaire