Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici les « ennemis cachés » de Barth…ils ne sont pas de Benno

0

La course aux élections législatives du 31 juillet 2022 révèlent les secrets sur l’existence des coalitions ficelées dernièrement. Yewwi Askan Wi n’échappe pas à cette division notée ces derniers jours. Les investitures en perspectives des élections du 31 juillet 2022 sont passées par là. Mais aussi l’invalidation de la liste de Dakar dirigée par Barthélémy Dias. Le maire de Dakar qui passe son temps à prendre le régime de Macky Sall comme son ennemi saura que ces principaux adversaires gravitent autour de lui.

Les leaders de Yewwi Askan Wi ont commis leur plus grande bêtise. Cette coalition ne sera pas de la course à Dakar pour les législatives. Leur liste départementale a été tout bonnement rejetée par la direction générale des élections. Ce parce qu’elle ne respectait pas la parité. Un frein à l’ascension fulgurante de Barthélémy Dias. Et si Dias-fils se retrouve dans cette situation inconfortable c’est parce que ses « amis » les plus proches l’ont abandonné. Ils ont donné à ses ennemis les armes pour l’abattre.

Si Barthélémy Dias pense que Macky Sall est le seul problème qui se dresse contre lui, il se trompe lourdement. Les premières personnes qui lui coupent l’herbe sous le pied, sont ses camarades de Taxawou Sénégaal. Le principal « suspect » dans l’invalidation de la liste départementale de Yewwi Askan Wi à Dakar est un khalifiste. Saliou Sarr est pointé du doigt par les membres de cette coalition. Et malgré tout ce tintamarre, Khalifa Sall s’est muré dans un silence de cimetière. Personne n’a entendu Khalifa Sall confirmer ou infirmer cette information.

Pire, le patron de Taxawou Sénégaal n’a fait aucune communication sérieuse pour apporter son soutien à son poulain. Et pourtant l’actuel maire de Dakar a tout fait pour Khaf surtout lors de ses déboires judiciaires. Il a même fait de lui maire honoraire. Mais Khalifa n’est pas le seul à avoir tourné le dos à Barth. Ousmane Sonko s’est complètement désolidarisé si on en croit le journaliste Madiambal Diagne. « Vous avez fait vos conneries, débrouillez-vous seuls. Je ne me mêle pas de ça », c’est ce que le leader de Pastef aurait répondu à Khalifa qui lui demandait de prêter main forte au maire de Dakar.

Lors de son face à face avec la presse ce mardi soir, le maire de Ziguinchor a complètement balayé d’un revers de mains ces accusations de Madiambal Diagne. Pis Ousmane Sonko a même pris la défense de Khalifa Sall lynché ses derniers jours. Si Ousmane Sonko a affiché clairement sa position, d’autres par contre cachent bien leurs jeux. Les nouvelles recrues à la mairie de Dakar ont disparu du landerneau politique. Guy Marius Sagna préfère est encore  à Ziguinchor et refuse de se battre pour que son « bienfaiteur » ne soit exclu de la course pour les législatives. Et l’ancien capitaine de gendarmerie est devenu un fantôme.

Alors si Barthélémy Dias cherche ses ennemis, il n’a pas à aller plus loin. Les personnes qui l’entourent sont en train de façonner la bombe qui le détruira. Quand l’engin de sa mise à mort politique sera prête, il fera plus de dégâts que les coups bas de Benno Bokk Yakaar. Alors Barthélémy Dias a intérêt à surveiller ses arrières. Mais aussi revenir à ses principes d’antan s’il ne veut être noyé dans le jeu hypocrite d’une certaine opposition qui ne cherche qu’à accéder au pouvoir.

Il n’y a pas à dire, Barthélémy Dias nage en eaux troubles. Au moment où il cherche à redonner un nouveau souffle à Dakar, ses « amis » tentent de l’éliminer. Désormais il devra être très rusé s’il ne veut pas payer les contre coups de son engagement politique. La seule issue qu’il a pour éviter une mauvaise surprise est de tracer son chemin tout seul, comme lorsqu’il était à la tête de la municipalité de Mermoz Sacré Cœur.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire