Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici le sale jeu de Pastef et Sonko dans l’élimination de Barth

1

Le jeu trouble de Pastef et Déthié Fall dans « l’invalidation » de la liste de Barth

Les élections législatives du 31 juillet commencent déjà à être mouvementées. Et les listes des mouvements politiques et coalitions en sont les principales causes. Elles sont en train de faire voler en mille morceaux ces entités. Benno Bokk Yakaar et Yewwi Askan Wi sont au-devant de l’actualité. Si l’une des coalitions baignent dans « l’illégalité », l’autre va voir sa liste à Dakar être retirée de la course au grand dam du maire de Dakar. Au moment où Barthélémy Dias sombre, Pastef s’est muré dans un silence plus que douteux.

Barthélémy Dias peut rater les législatives. Pour cause, la liste de la coalition Yewwi Askan Wi à Dakar risque d’être invalidée. Même si certains tentent d’arranger les choses, le mal est déjà fait. Car la parité n’est pas respectée dans la liste déposée à la direction générale des élections (DGE). Une erreur qui exclut le maire de Dakar de la course. Pour pallier à leurs manquements, les membres de cette coalition ont accusé le pouvoir de sabotage. Mais le journaliste Pape Alé Niang a fait éclater le deal au sein de YAW.

Si on en croit le journaliste, Khalifa Sall et Taxawu Sénégal sont au cœur de ce problème. L’ancien maire de Dakar est accusé de n’avoir pas tranché à temps le problème lié à la parité de la liste de Dakar. Mieux, Pape Alé Niang accuse le proche de Khalifa Sall, en l’occurrence Saliou Sarr, d’avoir modifié la liste que lui a soumis le mandataire national, Déthié Fall, pour le dépôt. Ce qui disculpe la DGE mais aussi la mouvance présidentielle

Durant tout ce processus, le parti des patriotes du Sénégal pour le Travail, l’éthique et la Fraternité (Pastef) avait un représentant au sein de la DGE. Cette personne n’est autre que Bassirou Diomaye Faye. Mais depuis l’éclatement de cette affaire, il est devenu silencieux. Personne n’a entendu Diomaye prendre la défense de Barth. Ou même tenté de trouver des pistes de solutions pour que le maire Dakar puisse participer à ces joutes électorales. Tout comme lui, Ousmane Sonko fait mine de s’occuper des rues de Ziguinchor.

Et comme par hasard, c’est Pape Alé Niang, le plus grand défenseur du Président Ousmane Sonko (PROS), qui fait éclater le deal. Si le journaliste pensait « brouiller » les pistes en donnant Saliou Sarr en pâture, il se trompe lourdement. Des défenseurs de Taxawu Sénégal accusent Pape Alé de noyer le poisson pour ne pas que la responsabilité de Pastef dans cette affaire ne soit connue. D’ailleurs Bassirou Diomaye est accusé d’avoir saboté la liste en complicité de Saliou Sarr, qui a complètement nié ce dont on l’accuse.

Cette sortie du journaliste enfonce Pastef mais aussi le mandataire national Déthié Fall. Car Pape Alé ne peut avoir toutes ces informations que s’il a été informé. Et la seule personne susceptible de lui donner tous ces détails, ne peut-être qu’une personne avec qui il est en de bon termes. Mais aussi en donnant ces informations, il était sûr qu’elles seraient la cause de nombreux problèmes au sein  de Taxawu Sénégal mais aussi entre Khalifa Sall et Barthélémy Dias.

Déthié Fall aussi n’est pas exempt de tout reproche. En tant que mandataire national, il n’avait pas à envoyer une autre personne pour qu’elle dépose la liste départementale de Dakar dela coalition Yewwi. Et pour les listes des autres départements, pourquoi ne les a-t-il pas données à des tiers pour les déposer ? Au vu de tous ces éléments, on peut le dire sans se tromper que tout a été mis en place pour empêcher que Barthélémy Dias ne soit dans la course. Mais les instigateurs de ce « petit complot » se trompe s’ils pensent bénéficier du malheur de Barth.

Une chose est sûre, cette affaire risque de causer beaucoup de dégât au sein de Yewwi Askan Wi. Le mandataire national a fait une bourde qui va coûter chère à Barthélémy Dias. Et avec tous les démissions notées ces derniers, cette erreur sera les germes de la fissure de cette coalition. Ce qui ouvrira la porte du combat inévitable entre Barthélémy Dias et Ousmane Sonko et peut-être entre Sonko et Khaf.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)