Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici les pires ministres de l’année 2021…La liste

2

L’année 2021 tire à sa fin, une nouvelle année profile à l’horizon. Une année visiblement avec beaucoup des surprises. Ce parce que l’on s’achemine vers des élections en 2022. 2021, année principalement marquée par des ministres catastrophes, qui ont fini par jeter le discrédit sur les institutions de la République. Cette situation est due au mauvais casting du président Macky Sall lors de son remaniement ministériel.

Malick Sall…le gaffeur de la justice

Le Garde des Sceaux, ministres de la Justice occupe le haut du podium dans ce tableau sombre. Dans l’affaire Ousmane Sonko, Me Malick Sall s’est illustré de la pire des manières. Il est même allé jusqu’à dire que c’est lui qui a informé le Président Macky Sall de cette affaire qui a fait quatorze morts. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il a ridiculisé notre pays sur le plan international. A cause de lui, le Sénégal s’est retrouvé épinglé à travers le rapport annuel sur les droits de l’homme fait par le département d’État américain.

Même le fugitif le plus célèbre du Sénégal, Baye Modou Fall « Boy Djinné » a réussi à se moquer de toute la République par la faute du Garde des Sceaux. Et Malick Sall a même osé insulter des députés au sein de l’Assemblée nationale en les traitant d’âne. Pourtant malgré toutes les gaffes qu’il a enchaînées, le chef de l’Etat le maintient à son poste ministériel.

Mansour Faye…le tout puissant beau-frère

Mansour Faye est une autre calamité de la République. Le beau-frère du président Macky Sall est un prince dans le gouvernement. Il se retrouve avec des milliards comme budget pour au final n’en rien faire. En pleine pandémie, le Président de la République, Macky Sall avait créé un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID-19 (Fonds Force Covid19) doté de 1.000 milliards de FCFA.

Et dans ce fonds, 450 millions de FCFA sont alloués aux « Jakartmen » qui sont les conducteurs de motos-taxi appelé Jakarta. Et lorsque le président lançait le Programme d’Urgence pour l’Emploi et l’Insertion socio-économique des jeunes, une note du ministre stipulait que les Jakartmen avait reçu leur argent. Une information démentie aussitôt par les gouverneurs de région.

Ministre des Transports terrestres, Mansour Faye n’a pas réussi à s’améliorer. L’on se rappeler que c’est sous son magistère que le Sénégal a enregistré la plus longue grève des transporteurs. Cette grève avait fortement impacté sur l’économie nationale. Pendant que les grévistes dictaient leur loi, le ministre brillait par son absence. Et malgré toute son incompétence, le candidat à la mairie de Saint-Louis se la coule toujours douce au dans le gouvernement.

Abdoulaye Diouf…il tue la santé

La santé n’a jamais été aussi malade qu’aujourd’hui. Abdoulaye Diouf Sarr ne cesse de montrer ses limites. Et sa gestion catastrophique de la pandémie de Covid-19 le prouve à suffisance. Par son incapacité, le pays a frôlé l’hécatombe avec son lot de mort. Et l’affaire du faux docteur Amadou Samba est toujours d’actualité. D’ailleurs même, c’est sous son règne que beaucoup de faux médecins sont tombés entre les filets des enquêteurs.

Alors que le Coronavirus dicte toujours sa loi, le ministre est concentré sur sa campagne pour être le prochain maire de Dakar. Pour preuve l’apparition du variant Omicron a été annoncée par les deux laboratoires du pays au moment où Diouf Sarr faisait le tour de la capitale sénégalaise.

Des ministres catastrophes, le gouvernement en compte en pagaille.

  • Le ministre d’État, chef de cabinet du président, Mahmoud Saleh, (l’homme qui veut pousser Macky Sall à aller à l’encontre de la Constitution avec son projet de 3e)
  • Le ministre de l’éducation nationale, Mamadou Talla (qui voulait injecter 30 milliards dans la confection de blouse alors que le monde rural est gangrené par des abris provisoires.)
  • Le ministre de l’enseignement supérieur Cheikh Oumar Hann, (le tueur des universités et l’homme qui massacre le français.)
  • La ministre des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall (éclaboussée par l’affaire des passeports diplomatiques. Le leader du mouvement Oser avenir avait déclaré que ses services n’étaient pas mêlés à cette affaire. L’enquête a prouvé le contraire.)
  • La ministre du Commerce Aminata Assome Diatta, (l’artisane de la hausse du prix pain et celle qui a fui la bataille de Ziguinchor pour se réfugier à Keur Massar.)
  • Abdou Karim Sall est le pire ministre de l’environnement que le Sénégal ait connu avec l’affaire des gazelles oryx et des problèmes environnementaux à Mbao, commune où il veut devenir maire.

Ces ministres sont des « virus » qui infectent le gouvernement de Macky Sall. Mais le chef de l’Etat aime les médiocres. La nouvelle année 2022 risque de voir les pires ministres du Sénégal depuis 1960…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)