Voici pourquoi Messi court aussi peu sur le terrain

Selon Pep Guardiola, il est impossible de demander à Lionel Messi de fournir autant d’efforts sur le terrain que ses coéquipiers.

Deux buts, dont un coup franc somptueux – le 50e de sa carrière – et deux passes décisives: Lionel Messi a encore régalé mardi soir, lors du large succès obtenu par le FC Barcelone face à Valladolid (5-1), en Liga. Une rencontre qui lui a permis de rappeler à tous les observateurs pourquoi il était toujours l’un des meilleurs joueurs au monde, à 32 ans.

Cette longévité au plus haut niveau s’explique notamment par le peu d’efforts que l’Argentin fournit sur le terrain, selon Pep Guardiola. Ce qui lui est reproché par certains, à savoir son manque d’implication dans le replacement défensif, est en fait devenu l’un de ses secrets pour durer. C’est ce qu’explique son ancien entraîneur, interrogé sur Radio Catalunya.

« Il serait blessé tous les trois mois »

« Les stars doivent courir comme tout le monde, sinon l’équipe ne s’en sort pas. Il faut donc les convaincre de courir. Parfois, vous leur dîtes: ‘je ne te ferai pas courir 40 mètres comme ceux de l’équipe qui ont 20 ans, mais donne-moi une bonne raison de ne pas te faire courir’. Si quelqu’un ne court pas mais marque trois buts par match, je veux bien. Mais personne ne met trois buts par match, seul Messi s’en rapproche », affirme le technicien catalan.

« A l’heure actuelle, il faut demander à Messi de ne produire que de courts efforts. Il ne peut pas courir juste pour courir, c’est impossible, ajoute le manager de Manchester City, qui a dirigé « La Pulga » au Barça de 2008 à 2012. Si Leo courait aujourd’hui comme il courait lors de sa première saison avec moi, il serait blessé tous les trois mois. Gérer des légendes de 30 ans et plus, c’est ce qu’il y a de plus difficile pour un entraîneur. » Visiblement, Ernesto Valverde s’en sort plutôt bien.