Ultimate magazine theme for WordPress.

3ème mandat…Macky Sall piégé, il ne peut plus reculer

0

Mbaye Ndiaye de l’Alliance pour la République (APR) a lâché la bombe ! Le « Ni oui Ni non» n’est plus d’actualité. Le projet du troisième mandat est désormais en marche. Le Président Macky Sall et ses partisans sont à fond dans ce projet tant contesté. L’actuel locataire du Palais compte briguer le suffrage des Sénégalais en 2024.  Malgré toutes les conséquences que ce projet du mandat de trop aura sur la stabilité du pays, la mouvance présidentielle le maintient. Mais le chef de l’Etat s’est piégé en maintenant le flou. Il ne peut plus retourner en arrière.

mandatMacky Sall ne peut plus s’empêcher de tenter le troisième mandat. A force de garder le flou, il est tombé dans le piège de son entourage. La mouvance présidentielle est devenue l’antre de la mal gouvernance. Et le refuge de tous les trafiquants du pays. Sous le régime de Macky Sall, beaucoup de ministres, conseillers, DG ou simples militants sont cités dans des scandales qui dépassent l’entendement. Le dernier en date est le contrat d’armement de 45 milliards.

Il ne se passe plus un seul jour, sans qu’un scandale ne soit mis à nu. Et à chaque fois c’est l’entourage du président qui se retrouve indexé. Et si ce ne sont pas les scandales, ce sont les proches du chef de l’Etat qui se retrouvent au-devant de l’actualité. Les délices du pouvoir leurs sont montées à la tête au point qu’ils vivent comme des rois. Ces personnes, pour sauver leurs intérêts, ne laisseront jamais Macky rendre les armes sans se battre.

Aujourd’hui ce sont ces personnes qui poussent le président Macky Sall à tenter le diable pour 2024. Suiveur qu’il est, Macky se prête à ce jeu dangereux. Le commandant en chef est en train de tout faire pour être de la course pour la présidentielle. Il a nommé à la tête du Conseil constitutionnel un homme acquis à sa cause. Macky fait du lobbying. Il arme les forces de défense et de sécurité. Tout cela pour se préparer aux prochains affrontements.

Ousmane Sonko ne facilite pas la tâche au Président. Le leader du parti des Patriotes Africains du Sénégal, pour l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) menace de rouvrir tous ces dossiers chauds une fois au pouvoir. Ce qui ouvrira les portes de la prison à tous les proches de Macky Sall. Le maire de Ziguinchor cible Macky Sall, les personnes au cœur de l’affaire « Sweet Beauty Spa », la famille présidentielle, et les membres de Benno « corrompus»…

mandatAlors devant la menace imminente qui guette son entourage, Macky Sall tente le diable. Si le locataire du Palais s’entête à faire un troisième mandat, c’est pour empêcher à Sonko d’accéder à la magistrature suprême. Pour les intérêts de quelques ministres catastrophes et une famille mouillée jusqu’au coup, les membres de Benno sont prêts à mettre le pays à feu et à sang. Ils sont prêts à marcher sur des cadavres uniquement pour ne pas se retrouver dans les mêmes prisons où sont incarcérés leurs adversaires.

Macky Sall s’est laissé piéger par son entourage sur ce 3ème mandat. Si le chef de l’Etat n’avait pas maintenu le flou sur la question du troisième mandat, des ministres n’auraient pas eu le toupet de se retrouver dans des scandales qui les poursuivraient toute leur existence. S’il avait clairement dit qu’il ne briguera pas un autre mandat, des personnes comme le fils de Mbaye Ndiaye n’auraient pas eu le courage de se pavaner avec presqu’un milliard en faux billets. Le chef de l’Etat est responsable de son propre malheur.

Pour ses intérêts et ceux de ses proches, Macky Sall n’a pas le droit de mettre ce pays à feu et à sang. Pour la stabilité de ce pays, il ne doit aucunement écouter les faucons qui gravitent autour de lui. Dans le cas contraire, il pourrait être le premier président sénégalais à être envoyé en prison après une mauvaise gouvernance.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire