Ultimate magazine theme for WordPress.

Wade ressuscite la bête noire de Sonko…Yewwi panique

0

La guerre des chiffres au lendemain des élections législatives du 31 juillet 2022 continue de faire rage. Benno Bokk Yakaar et l’inter coalition Yewwi-Wallu de Sonko et Wade continuent de se disputer la victoire. Mais la chose à retenir de ces élections est que l’opposition continue de faire des percées dans les bastions de la mouvance présidentielle. Et s’ils ont pu faire de telles prouesses, c’est parce qu’ils ont eu un soutien de taille. Me Abdoulaye Wade a prêté main forte à l’opposition. Mais il ressuscite dans la foulée la bête qui pourrait faire mal à Sonko, leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF)…

wadeAbdoulaye Wade est un baobab qu’on ne peut déraciner. Les résultats des élections législatives le prouvent. Du haut de ses 96 ans, le secrétaire national du parti démocratique Sénégalais était un atout important pour l’inter coalition Yewwi-Wallu. Sa venue a chamboulé les plans de Benno Bokk Yakaar qui a fait une campagne électorale sans faute. Wade a prouvé qu’il est toujours dans le cœur des sénégalais en gagnant son bureau de vote et son centre. Contrairement à ce qui est dit, c’est le libéral en chef qui a permis à Yewwi de s’imposer face à la toute-puissance de Benno. Car Wallu a rafllé la victoire dans beaucoup de zones.

Grand stratège politique, Abdoulaye Wade ne pose jamais un acte anodin. Tout ce que fait l’ancien chef d’Etat c’est pour permettre à son fils de revenir aux affaires. Après avoir pris sa revanche sur Macky Sall, Wade fait renaître Karim. Loin des batailles, des bagarres et turbulences de l’opposition, tranquillement assis dans son salon en exil doré, le ministre du ciel et de la terre a repris sa politique par télétravail. A travers un communiqué, il a félicité les membres de l’inter coalition. « Nous accueillons cette victoire avec beaucoup d’humilité et de responsabilité », a écrit Karim.

« Nous » ! Donc Karim Wade qui a préféré le confort qatari se voit toujours comme un élément important de l’actuelle opposition. Son salut actuel, il le doit à son père. A 96 ans, il lui a balisé la route. Le voilà maintenant qui récolte le fruit du travail de son père. Selon certaines informations, Wade fils a même réactivé ses réseaux de communication entre Qatar et Dakar. Il trace sa route pour sans doute revenir sur la course dans laquelle il a un retard énorme.

Après le coup de pouce de Wade, Karim semble enfin décidé à faire face à Macky Sall. Mais l’entrée en scène de Karim va bouleverser l’échiquier politique. Des observateurs voient en lui le moyen le plus « sûr » pour Macky de freiner l’hégémonie de Sonko. Même si Karim s’est comporté comme un poltron devant le locataire du Palais, il bénéficie du soutien des inconditionnels de son père. Une base solide capable de lui permettre de renverser les choses en 2024. Alors les sénégalais ne seraient pas surpris de voir Macky le rétablir pour freiner les plans du patriote en chef.

wadeCar depuis le protocole de Massalikoul Djinane, Abdoulaye Wade cherche les moyens de réhabiliter son fils. Et c’est Ousmane Sonko qui sera le principal perdant d’un tel scénario. D’ailleurs beaucoup de patriotes n’ont aucune confiance en Wallu. « Je suis réticent à l’idée d’aller avec des membres du PDS à l’Assemblée nationale. Ces personnes, une fois à l’Assemblée, pourraient nous trahir et rejoindre le groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar. Ousmane Sonko doit être très vigilant avec ces compagnons », a déclaré un membre de Pastef à xibaaru.

Potentiel candidat en 2024, Karim Wade est une équation au cœur de l’inter coalition Yewwi-Wallu. Son communiqué de ce mardi est un signe pour Ousmane Sonko qui doit surveiller ses arrières. Quoiqu’il puisse se passer, Wade-fils ne sera jamais un suiveur de Sonko comme Khalifa Sall et Barthélémy Dias. Alors on peut le dire sans risqque de se tromper, Abdoulaye Wade a ouvert les portes de l’arène politique au « fils prodige ». Reste à savoir si Karim aura le courage de coiffer Sonko au poteau pour la présidentielle.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire